vendredi, août 13, 2010

 

Le plan québécois 2010-2015 contre la maltraitance des aînés

Présentation du document par notre Premier Ministre, M. Jean Charest

« Le vieillissement de la population représente un défi majeur pour le Québec. Presque tous les pays développés connaissent une croissance rapide du nombre d'aînés. Au Québec, toutefois, ce vieillissement est un des plus rapides du monde, parce qu'il a coïncidé avec des décennies de très faible natalité. Ce vieillissement est aussi le fait d'un grand progrès : l'amélioration des conditions de vie qui permettent à un grand nombre de citoyens d'avancer en âge en demeurant en bonne santé. L'enjeu pour nous consiste à savoir faire une place à ces aînés, à trouver comment profiter de leur riche expérience, et à savoir prendre soin de ceux qui ont besoin d'aide et qui perdent leur autonomie.

Notre gouvernement a exprimé cette priorité accordée aux aînés en nommant pour la première fois une ministre qui se consacre entièrement aux questions qui les concernent. Dans cette foulée, plusieurs actions ont été accomplies, notamment l'attribution d'une aide aux municipalités pour adapter les politiques et les services qui leur sont destinés, un soutien accru offert aux organismes communautaires voués aux personnes aînées, ou encore la création du Fonds de soutien aux proches aidants qui accompagnent un parent vieillissant.

Le Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées est une autre disposition d'importance prise par notre gouvernement en vue de favoriser le mieux-être des aînés et de prévenir la perpétration d'abus à leur égard.

Ce plan cherchera à déclencher une prise de conscience sur le respect et la reconnaissance qui sont dus à ceux qui ont bâti notre société. Il rassemble dans une initiative commune plusieurs ministères et organismes publics. Il fait appel à la population en général et à l'engagement individuel et collectif afin d'assurer à nos aînés des environnements sécurisants et exempts de toute forme de maltraitance.

C'est un pas important vers un Québec meilleur, encore plus respectueux de ses bâtisseurs et de la dignité des personnes. »

Message d'introduction de la Ministre responsable des Aînés, Mme Marguerite Blais,

« À l'automne 2007, j'avais l'honneur de coprésider une consultation publique sur les conditions de vie des aînés du Québec. Plus de 4 000 personnes ont témoigné de l'existence de la maltraitance envers les aînés ainsi que de la souffrance engendrée chez celles et ceux qui la vivent.

J'ai ainsi été sensibilisée aux différents visages que peut prendre ce phénomène. Devant la réticence à dénoncer et le mutisme qui continue trop souvent d'entourer les actes de maltraitance, il importe de rappeler leur caractère inadmissible. Il est de toute première importance de sensibiliser l'ensemble de la population à cet égard et de se doter de mécanismes qui permettront d'intervenir plus efficacement afin de soutenir un plus grand nombre de personnes aînées.

Au cours des trente dernières années, le gouvernement du Québec a mis en place différentes politiques et mesures visant à contrer la violence envers les femmes, les jeunes et les enfants. Le Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015 s'inscrit dans la même lignée. Il témoigne de notre volonté de promouvoir l'égalité entre les personnes de tous les âges, peu importe leur condition.

D'une durée de cinq ans, ce plan cible toutes les personnes aînées, qu'elles soient autonomes et en bonne santé ou vulnérables et en perte d'autonomie. Il démontre la détermination avec laquelle notre gouvernement s'est engagé à accroître la qualité de vie des aînés et à stimuler leur pleine participation à notre société.

Je vous encourage à vous approprier les objectifs de ce plan d'action, dont le succès repose sur la mise en commun des efforts de tous et chacun. De mon côté, je m'engage résolument à tracer la voie. »

TITRE DU DOCUMENT

Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015

LES GRANDES LIGNES DU DOCUMENT :

Partie 1

Définition d'une problématique sociale : la maltraitance faite aux personnes aînées

  1. Le contexte
  2. L'état des connaissances
  3. L'organisation actuelle des services au Québec
  4. Vers un plan d'action

Partie 2

Les actions

  1. Pour réussir, deux caractéristiques à considérer et un continuum de services à renforcer
  2. Pour qui agir contre la maltraitance ?
  3. Les principes directeurs qui guideront l'action
  4. Des actions structurantes pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées
  5. L'engagement des partenaires à la réussite du plan d'action
  6. Des actions déjà en cours
  7. Le suivi et l'évaluation

Conclusion

OÙ SE PROCURER LE PLAN D'ACTION (gratuitement et en pdf) ?

http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/Plan_action_maltraitance.pdf

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Les pires crimes sont ceux qui touchent les enfants, les ados, les aînés, les handicapés, les femmes seules ou célibataires, etc.

En ce qui concerne les aînés, la problématique actuelle révèle qu'ils sont très largement victimes de leurs proches qui ne se gênent pas pour les arnaquer ou leur faire la vie dure.

Le Gouvernement fait plus que bien de s'attaquer dès maintenant à ce problème parce que la maltraitance est un phénomène qui va croître avec le vieillissement en accéléré de la population québécoise.

La personne qui vit la maltraitance a tout intérêt à dénoncer son agresseur, même s'il y a un lien de parenté, parce que cette forme de lâcheté est inadmissible dans une société civilisée comme la nôtre. Personne ne mérite un tel traitement!

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?