vendredi, août 25, 2006

 

Connaître les aliments qui nous gardent en santé : Le cas de la tomate

Il existe bel et bien des aliments qui nous protègent contre toutes sortes de maux. Certains d’entre eux, disons-le franchement, ont plus d’effets que d’autres sur notre santé. C’est le cas de la tomate. Que nous dit l’encyclopédie Wikipédia à ce sujet :

« La tomate est une plante annuelle de la famille des Solanacées, originaire d'Amérique du Sud. Le terme désigne aussi ce fruit charnu, qui est l'un des légumes les plus importants dans l'alimentation humaine et qui se consomme frais ou transformé. La tomate est un légume-fruit, et c'est l'ingrédient de cuisine le plus consommé dans le monde après la pomme de terre. Elle est cultivée sous presque toutes les latitudes, sur une superficie d'environ 3 millions d'hectares, ce qui représente près du tiers des surfaces mondiales consacrées aux légumes. »

Si l’on se fie aux renseignements d’un autre site sur Internet, la tomate est riche en vitamines C et E, mais aussi en lycopènes. Il est maintenant prouvé que la tomate est un très bon aliment anti-cancer.

Les principaux apports nutritionnels

Fibres = 1,2 g
peu nombreuses mais digestes

Potassium = 250
Riche en potassium et pauvre en sodium, comme la plupart des légumes

Vitamine C = 18
Elle potentialise l'action du lycopène

Vitamine E = 1,2
La teneur dépend du mode de culture

Carotènes = 1715 µg
C'est au lycopène qu'elle doit sa couleur rouge

Capital santé
La tomate est très riche en antioxydants. Vitamine C et E, carotènes (bêta-carotène, lycopène), micronutriments (le quercétol)…

Elle protège les hommes du cancer de la prostate. Pour bénéficier de la substance intéressante, le lycopène, il est nécessaire de la cuire et d'y ajouter de l'huile d'olive. En effet, elle se libère à la chaleur et son action est potentialisée par celle d'un corps gras. La sauce tomate et la pizza maison sont donc tout indiquées.

L'effet du lycopène est renforcé par les vitamines C et E.

Mais le lycopène n'est pas sectaire puisqu'il semble qu'il soit également un très bon protecteur cardiaque. Des études portent désormais sur la santé des articulations, des muscles et des cellules cérébrales, pour laquelle il semblerait qu'il joue, là encore, un rôle bénéfique.

La tomate est rafraîchissante et apéritive. C'est pourquoi une salade de tomates en entrée est plébiscitée en été, et qu'elle est prétexte à plein de bonnes choses : huile d'olive, ail, fines herbes. Un sans faute diététique.

En dehors du cancer de la prostate, la tomate protégerait de ceux de la langue, de l'œsophage, du côlon et du rectum. C'est peut-être grâce à la présence d'acides particuliers, le coumarique et le chlorogénique, qui préviendraient la formation de substances cancérigènes comme les nitrosamines.

Pour les intestins fragiles, il est conseillé d'ôter la peau et les pépins.


En vieillissant, la qualité nutritionnelle des aliments prend de plus en plus d’importance. On pourrait même dire que, conjuguée aux bons gènes et à l’exercice, c’est la meilleure façon de se garantir de nombreuses années de santé sans défaillance. C’est une question vitale à ne pas négliger, en aucun cas. Soyons-en donc tous très conscients! Nous allons sûrement revenir sur cette question de la bonne alimentation.

RD




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?