dimanche, août 13, 2006

 

À propos des « grands » hommes du troisième âge.

Quand on est rendu à l’âge mûr, on se demande souvent si notre vie a valu la peine d’être vécue et si nous avons été à la hauteur de nos aspirations. Autrement dit, si l’on avait à tout recommencer, est-ce que nous pourrions faire mieux ?

Mais, l’homme rendu au troisième âge a beaucoup appris tout au long de sa vie, surtout s’il savait au plus profond de lui-même que la vie est en fait un apprentissage continu et qu’il n’y a pas d’âge pour devenir « grand » parmi les hommes.

Qu’est-ce qui a fait de nous de « grands hommes » au fil des jours qui se sont écoulés?

Sur les bancs de l’école, on a appris l’Histoire. À toutes les époques, de « grands hommes » se sont illustrés dans toutes les sphères de l’activité humaine. La liste des grands personnages qui ont eu des destins exceptionnels est longue et diversifiée : Alexandre le Grand, Aristote, César, Jésus Christ, Mahomet, Louis XIV, Mozart, Beethoven, Matisse, Victor Hugo, Pasteur, Lénine, Hitler, Kennedy, Trudeau,… pour ne citer que ceux-là. On trouve de tout, du bon comme du mauvais, des tyrans, des pharaons, des rois, des divinités, de grands politiciens, des musiciens au génie incomparable, des scientifiques, des philosophes, … Nous, les gens ordinaires, qui avons déjà une vie derrière nous, comment sommes-nous classés dans les livres de l’Histoire, dans la grande famille des hommes qui atteint maintenant les 6 milliards d’êtres humains?

Peu de gens seront des Gandhi, mais, il m’apparaît que toutes les personnes qui ont bien assumé leurs responsabilités personnelles, familiales ou sociales peuvent prétendre avoir atteint le statut de « grands hommes » parmi les hommes. Mais, peu de statues sont érigées au nom des personnes dont le rôle principal a été de donner un avenir à l’Humanité en besognant et en favorisant le renouvellement des générations. Ce qui fait que bien peu de gens qui prennent leur retraite ont un sentiment d’accomplissement et de reconnaissance, après une vie souvent consacrée au mieux-être de leurs semblables.

Une révolution en cours : les nouveaux « grands » hommes de la génération montante des gens du troisième âge

Cependant, avec la nouvelle génération montante des têtes grises, les choses pourraient changer radicalement. Aujourd’hui, de plus en plus de gens arrivent au dernier droit de leur existence avec un potentiel de vie active relativement intact et beaucoup d’espoir en des jours meilleurs.

Leurs revendications pourraient certes être axées sur toujours plus de longévité et de santé, mais aussi sur plus de sagesse et de sérénité au sein des sociétés humaines où se décide le destin de l’humanité. Sans verser dans l’utopie, peut-être verrons-nous des hommes et des femmes du troisième âge d’aujourd’hui et de demain, apporter grâce à leurs bagages d’expérience et de savoir-faire des perspectives d’avenir qui nous fera passer de l’ère actuelle axée sur la survie à celle visant l’âge de la raison.

Le podium des Grands de l’humanité aura alors des médaillés de l’âge d’or qui auront su se distinguer en donnant un sens et une direction à l’espèce dominante sur cette terre. C’est une course mondiale à finir le plus rapidement possible lorsque l’on regarde attentivement le désarroi de nos sociétés contemporaines qui poursuivent des luttes d’hégémonie territoriale, au nom d’un Dieu qui appartient on ne sait plus à quel camp.

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?