jeudi, février 08, 2007

 

Les aliments anti-cancer.

Le meilleur plan pour lutter contre le cancer? Une saine alimentation, du gros bon sens et des livres de recettes malins.

Source de l’information : par Isabelle Huot, docteur en nutrition (ellequebec.com)

C'est un fait: le cancer, deuxième cause de mortalité au Canada, touchera environ 35 % des femmes et 41 % des hommes au cours de leur vie. L'usage du tabac est en cause, bien sûr, mais également la mauvaise alimentation. Des études ont toutefois prouvé qu'il est possible de prévenir cette maladie en modifiant nos habitudes de vie, en particulier notre régime alimentaire. En effet, si certains types de cancer n'ont pas de lien connu avec ce qu'on mange, une quinzaine d'autres - dont le cancer du pancréas, du foie, de l'oesophage, de l'estomac, du côlon, du sein, de la prostate, des reins et de la vessie - pourraient voir leur incidence chuter en fonction de ce qu'on met dans notre assiette. Conclusion: on écrase pour de bon la cigarette et on mange tout ce qui chouchoute notre organisme.

On mise sur les fruits et les légumes

De toutes les recommandations alimentaires en matière de prévention anticancer, c'est la consommation de fruits et de légumes qui remporte la palme. Selon certaines études, le nombre de cancers pourrait chuter de 20 % si les Canadiens mangeaient davantage de fruits et de légumes au quotidien. Les végétaux à favoriser? Les plus colorés - et riches en composés phytochimiques anticancéreux -, comme les petits fruits, les agrumes, les tomates et les crucifères (choux, choux de Bruxelles, choux-fleurs et brocolis, par exemple).

On consomme du soya

Qu'on la mange sous forme de tofu, de miso ou de fèves fraîches ou rôties, cette super légumineuse est un must dans la prévention contre le cancer, surtout lorsqu'on en consomme depuis l'enfance. Le soya protégerait alors l'organisme contre plusieurs types de cancer, dont ceux du sein et de la prostate. Paradoxalement, des études ont révélé que les femmes ayant souffert d'un cancer du sein lié aux oestrogènes devaient éviter la consommation abusive de soya, susceptible de favoriser les récidives.

On boit du thé

Grâce à sa teneur en catéchine - un flavonoïde ultrabénéfique pour la santé -, le thé est un véritable bouclier anticancer. On privilégie le thé blanc ou vert, en feuilles plutôt qu'en sachet, pour prévenir des cancers tels que celui de l'estomac.

On choisit les bons gras

Les gras saturés, présents dans les viandes et les produits laitiers riches, jouent un rôle dans l'augmentation du risque de cancer, alors que les gras monoinsaturés, qu'on trouve entre autres dans l'huile d'olive, offrent une protection béton, notamment contre le cancer du sein. Les autres gras qui ont la cote? Les oméga-3, bien sûr. En mangeant du poisson de deux à quatre fois par semaine et des graines de lin tous les jours, on se prémunit contre trois des cancers les plus répandus au pays: ceux du sein, de la prostate et du côlon.

On renforce notre système immunitaire

Pas question de nous laisser envahir par la fatigue, les rhumes et autres virus mal intentionnés. Petit inventaire des aliments à mettre dans notre assiette pour «booster» nos défenses.

L'Échinacée Les Allemands le savent depuis longtemps, l'échinacée augmente les défenses immunitaires de l'organisme et vient contrer les infections urinaires et respiratoires. Cette plante possède également une autre vertu: celle d'atténuer l'intensité et la durée des symptômes de la grippe et du rhume, surtout chez les personnes dont les défenses sont affaiblies. À prendre sous forme liquide ou en gélule.

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?