jeudi, juin 28, 2007

 

Les conditions de vie des aînés s'améliorent au Québec.

Article paru dans la Presse canadienne
Le mercredi 27 juin 2007

Source : www.cyberpresse.ca

Québec

« La contribution des personnes âgées de 65 ans et plus au financement des dépenses publiques est de plus en plus forte, selon une nouvelle étude de l'Institut de la statistique du Québec.

Le document intitulé « Vie des générations et personnes âgées: aujourd'hui et demain, volume 2 » laisse entrevoir des tendances encourageantes pour l'avenir des baby-boomers québécois. Si l'étude constate que certains groupes demeurent vulnérables, elle conclut aussi que les conditions de vie des aînés s'améliorent au Québec. Ainsi, les travailleurs âgés seront mieux formés et comprendront une proportion de plus en plus grande de femmes. La proportion de ménages âgés qui sont propriétaires de leur résidence devrait aussi augmenter. Par ailleurs, de plus en plus d'hommes et de femmes âgés sont titulaires d'un permis de conduire et possèdent une automobile.

Mais il existe aussi des groupes vulnérables, particulièrement du côté des ménages locataires, des immigrants et des personnes faiblement scolarisées. Ainsi, on apprend que 42 pour cent de ces ménages ayant un soutien de 65 à 74 ans consacrent 30 pour cent et plus de leur revenu pour se loger.

L'étude de l'Institut de la statistique du Québec constate également que les aînés contribuent davantage à l'économie. La contribution moyenne d'une personne de 65 ans et plus au financement des dépenses publiques, comparativement à celle d'une personne de 20 à 64 ans, est passée de 50 pour cent en 1981 à 61 pour cent en 2004.

Compte tenu du vieillissement démographique, une part de plus en plus importante des revenus de l'État dépendra du revenu des aînés. À profil constant selon l'âge, ceux-ci assureront plus de 20 pour cent des recettes de l'État dans environ un quart de siècle. »

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?