jeudi, juin 26, 2008

 

Les manières d’aimer passées la soixantaine.

Il y a plusieurs façons d’envisager l’amour passé la soixantaine. Tout demeure possible, mais comme plusieurs le constatent en vieillissant, les attentes changent. Quand, tout jeune on expérimente l’amour pour la première fois, l’émotion est à son comble. L’univers entier semble perdre de son importance tant l’attraction est forte entre les deux êtres en amour.

Après une vie passée en couple, l’usure des sentiments se fait volontiers sentir. Peut-on retrouver des sentiments aussi fort tardivement dans nos existences? Bien sûr, il y aura toujours des exceptions, mais pour la grande majorité des personnes, il y aura de grandes déceptions s’ils ne s’adaptent pas aux changements intérieurs qui touchent les relations amoureuses. Voyons tout d’abord comment certains spécialistes envisagent la chose.

Amour : pas d’âge limite !

« Célibataire depuis toujours, veuf depuis peu ou divorcé après de nombreuses années de mariage, la solitude vous pèse. Étant donné votre âge et votre passé, vous vous dites que vous ne pourrez plus avoir de vie amoureuse.

Détrompez-vous ! Il n’y a pas de règle d’or en matière d’amour, et encore moins d’âge limite. Retrouver le bonheur à l’âge de la retraite, c’est possible !

L’un de vos amis vous annonce son remariage le jour de ses 65 ans ! Pourquoi cela vous étonne-t-il autant ? Vous savez bien que l’amour n’a pas d’âge. N’auriez-vous pas droit vous aussi de croquer la vie à pleines dents ? À bas ces vieux préjugés tel que "ce n’est plus de votre âge" et partez à la conquête ! Pour vous en convaincre, il vous suffit de regarder autour de vous le nombre de couples qui se forment à l’âge de la retraite.

Pensez à vous !

Aujourd’hui, avec l’allongement de la durée de vie, nous avons plus de temps devant nous après nos années de travail. Du temps pour les loisirs, pour s’adonner à ses passions, voyager, se faire des amis, et aussi pour faire des rencontres amoureuses. Alors pas question de vous laisser dépérir ! Au contraire, profitez de votre temps, de votre expérience et de votre liberté pour vous épanouir affectivement.

D’autant plus que vos enfants sont partis et que vos petits-enfants ont grandi.

Pensez enfin à vous ! Alors que certains quittent leur rôle de parent pour redevenir des amoureux complices, d’autres prennent le large et profitent de ce que leurs enfants soient casés pour se séparer et redémarrer une nouvelle vie amoureuse, ce qu’ils attendaient parfois depuis longtemps.

Un plaisir différent

Oui, mais où se rencontrer quand on n’a plus 20 ans ? En voyage, durant les loisirs, et même parfois dans les groupes de parole de soutien aux veufs. Après, à vous d’établir le contact.

Beaucoup de seniors recherchent avant tout la complicité, l’écoute et la solidarité dans le couple, mais pas seulement : à 70 ans, 6 femmes et 7 hommes sur 10 continuent à faire l’amour. Mais le plaisir est différent, il y a plus de tendresse et les câlins durent plus longtemps.

Les histoires d’amour "sur le tard" réveillent souvent des sentiments contradictoires dans les familles, d’autant que la sexualité des personnes âgées est encore taboue, les enfants refusant d’admettre cette partie cachée de la vie de leurs parents. Mais malgré les frictions, vos enfants devront finir par accepter que vous refassiez votre vie, même à 75 ans. Quoi de plus normal que de vouloir être entouré d’amour et d’attention ?

Profitez de votre temps… et de votre expérience

Il est vrai qu’avec l’âge la santé se fragilise, les maladies sont plus fréquentes et la fatigue gagne du terrain… mais ce n’est pas une raison pour vous laisser aller et ne pas en profiter pour rencontrer le bonheur. D’autant plus que l’amour donne des ailes, c’est une renaissance, une nouvelle jeunesse. N’oubliez pas que vous avez l’avantage d’avoir l’expérience et la maturité des années passées, et la tendresse et le désir du tout nouvel amour. N’est-ce pas ce qui peut arriver de mieux que de vieillir avec une personne que vous aimez ? »

Auteur : Marion Capeyron

Dans la plupart des cas, ce qui caractérise ces relations amoureuses, c’est que l’âge des passions immodérées semble révolu. Les attentes sont aussi différentes : on aime plus à soixante ans comme on aimait à vingt ans. Tout un passé cimente la pensée des personnes qui ont une vie derrière eux. C’est surtout au plan des sentiments ou de la façon d’aimer que tout change. Prenons, à titre d’exemples, les poèmes suivants portant sur la douceur et la tendresse.

LA DOUCEUR

« Ce qui rend la vieillesse auguste et vénérable,

Ce n'est point la lenteur des pas froids et pesants,

La blancheur des cheveux ni le nombre des ans,

Non, c'est la bienveillance et l'absence de haine,

C'est la douceur qui fait vers la vertu sereine

Monter de toutes parts les bénédictions,

C'est cette majesté des bonnes actions

Qui dans l'oeil du vieillard met une pure flamme

Et que la longue vie ajoute à la grande âme.

AUTEUR : Christian Jean Collard


LA TENDRESSE DE LA VIEILLESSE

Ça prend beaucoup d’amour :

Lorsque l’on vieillit tous les deux
Lorsque les petits malaises sont de plus en plus lents à guérir
Lorsqu’on a moins de vitalité
Lorsqu’une maladie grave arrive
Lorsqu’on commence à s’approcher du lit, de moins en moins tard le soir
Lorsque l’on voit l’autre souffrir et qu’on est incapable de l’aider
Lorsque l’on voit un homme ou une femme soutenir l’autre, souffrant d’une maladie ou d’infirmité, lors d’une petite marche
Lorsqu’un des deux a de la peine
Lorsque la mémoire disparaît peu à peu
Lorsque la compréhension est plus lente
Lorsque les visiteurs se font de plus en plus rares
Lorsque l’on commence à espacer nos visites chez nos enfants, parents et amis mais que nos visites chez le médecin sont de plus en plus fréquentes
Lorsqu’on commence à être de plus en plus seuls tous les deux, on est bien heureux d’avoir su conserver notre amour.

Je vous souhaite de conserver votre amour

Auteur : Jacques Pouliot


C’est probablement au plan de l’amitié que les personnes âgées peuvent le mieux vivre un nouvel amour. L’élan vers la compréhension des besoins de l’autre, voilà une force qui prévaut très souvent dans les échanges. Il y a là un partage des expériences de vie, une écoute réciproque qui aide à passer à travers les événements difficiles qui surviennent inopportunément.

Mais comment traduire cette amitié en pratique et lui donner un sens adapté à cette phase de la vie. Voici un petit texte qui donne un aperçu de l’amitié et de ses bienfaits :


« L’amitié, c’est toujours vivre un peu dans le cœur l’un de l’autre »

« L’amitié, c’est écouter sans juger l’autre, ni en bien ni en mal et c’est l’aider avec douceur à remettre de l’ordre dans ses pensées.

Quand tu ne te sens pas bien dans ta peau, l’amitié est là pour te rappeler toutes les qualités que tu possèdes et que tu sembles avoir oubliées.

Quand tu partages une amitié, décider devient plus facile et les problèmes semblent moins graves.

L’amitié te fait le cadeau des plus précieux : celui du temps; le temps de partager, de rêver à de nouvelles idées et de réfléchir aux anciennes. Peu importe le temps que nous passons ensemble, tu découvriras toujours de nouvelles dimensions au travers du miroir et des liens de l’amitié.

L’amitié c’est aimer l’autre pour ce qu’il est, non pour ce qu’il fait. Et en se sentant aimé, on est capable de grandes choses, de s’accrocher et de réussir.

Entre amis intimes, on apprend à donner. On s’épanouit, on devient moins égoïste, on ressent plus profondément et on aide avec plus de cœur. De voir le bonheur que l’on apporte à l’autre, on est pris d’un immense bien-être, d’une capacité d’amour infinie.

Où que tu ailles, quoi que tu fasses, l’ami qui a su pénétrer ton âme sera toujours en toi, il te prendra par la main, tu lui prendras la sienne, et il marchera toujours à côté de toi.

Auteure : Sandra Sturtz Hauss

Finalement, chacun d’entre nous aura le dernier mot car rien ne peut arriver sans notre consentement et notre implication. L’amour aura les dimensions que l’on voudra bien lui donner. Dans une société où la strate des gens âgés prend de plus en plus d’importance, c’est aussi un monde à réinventer puisque c’est la première fois que l’humanité débouche sur autant de personnes qui franchissent en même temps le dernier versant de la vie.

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?