samedi, août 15, 2009

 

Un après-midi d’été à la plage


Deux enfants à la plage

Vendredi soir vers 20h00. J'interpelle mon fils de 26 ans qui habite avec moi et je lui dis : « Et si on allait à la plage du Lac Simon demain, hein! » Je venais de découvrir à l'ordi qu'il ferait beau demain et c'était garanti. Après un été pourri de pluie et des jours à faire des rénovations à la maison, tout ça s'annonçait bien.

Mon fils devait garder sa fille de deux ans et quelques mois cette journée-là. Il ne restait plus qu'à téléphoner à ma conjointe pour lui demander si elle serait intéressée de se joindre à nous et la réponse fut immédiatement oui.

Dès midi, le lendemain, nous étions en route vers St-Raymond de Portneuf, le bébé bien attaché sur son siège et pleins de provisions pour la journée. Le ciel était ensoleillé et la chaleur intense. Dans l'auto, c'était le grand confort puisque mon auto avait l'air conditionné. Et, malgré une circulation relativement dense, la route paraissait facile et pas trop encombrée. Nous sommes arrivés au lac Simon vers 14h00. Il y avait déjà beaucoup de monde sur place. Mais, il nous fut facile de se trouver un endroit pour mettre nos choses et se préparer à la baignade.

Aussitôt dit, aussitôt fait, nous étions à l'eau. Moi, j'avais mis mes palmes et mon casque pour faire de la plongée en apnée. L'eau était juste à point ; ni trop chaude, ni trop froide. C'était merveilleux de se retrouver sur cette plage et de pouvoir plonger autant que j'en avais envie. J'étais un des seuls à pratiquer ce sport. Malgré mes 64 ans, je me sentais tout à fait confortable et plein de vigueur. Pendant ce temps, mon fils et ma conjointe s'occupait de bébé Annabelle et essayaient de lui faire perdre sa peur de l'eau. Une peur récente qui l'empêchait de prendre un bain ou une douche à la maison. Finalement, il me regarda en souriant lorsque je m'approchai. Il avait réussi à la débloquer et à la faire entrer dans l'eau d'elle-même. Un gros problème venait d'être réglé pour nous.

En sortant de l'eau, je rencontrai un ex. collègue qui venait de prendre sa retraite. Après quelques échanges d'information, on était sur la même longueur d'onde : une excellente décision d'avoir pris notre retraite.

Enfin, après avoir mangé légèrement et pris quelques photos, je me suis mis à lire un volume sur la révolution française, un livre de Max Gallo qui, soit dit en passant, est un excellent écrivain.

Il y avait plein de monde autour de moi sur la plage et chacun prenait le soleil, qui chauffait le ciel et l'air ambiant comme un immense charbon. C'était la première semaine de l'été que nous en avions autant en continuité. Après un mois de juin et de juillet où la pluie nous inondait presqu'à chaque jour, chaque rayon était bienvenu puisque nous étions déjà rendus au 15 du mois d'août.

C'est à regret que nous avons quitté la plage vers la fin de l'après-midi, sur l'heure du souper. La journée avait été merveilleuse et le retour à la maison nous a permis de se reposer quelques peu, un trajet d'environ 1 heure et quelques minutes à partir de St-Raymond et destination, Ville de Québec.

Voilà comment la vie peut être belle et captivante! Il s'agit de faire des projets simples et de les mener à terme. Rien de plus, rien de moins.

RD


Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?