dimanche, septembre 27, 2009

 

Prévention du Vieillissement

GÉNÉRALITÉS

Pendant des centaines de milliers d'années, la durée de vie de l'être humain n'a guère changé, mais depuis quelques décennies, l'espérance de vie s'est brutalement emballée, il semblerait que la race humaine a décidé de repousser les limites.
Les savants et chercheurs spécialisés en vieillissement sont unanimes : les cellules de notre corps sont programmées pour une durée de vie beaucoup plus importante que celle que l'on connaît, et actuellement la durée de vie annoncée de l'espèce humaine serait de 120 ans, voire bien davantage ...

Il n'y avait que 2 ou 300 centenaires en France au début du siècle, il y en avait 1000 en 1970 - 6000 de nos jours, et on en prévoit 150.000 en 2050.

Il devient de plus en plus urgent de prendre en compte ce vieillissement auquel nous sommes tous confrontés.

La prévention du vieillissement est un sujet extrêmement passionnant, car en fait, tôt ou tard, il concerne tout le monde, et les résultats obtenus par une action préventive ou curative peuvent être vraiment spectaculaires.
Aujourd'hui, l'Association Américaine de Médecine Anti-Vieillissement - " A4M" - regroupe plus de 5.000 médecins, délivre des diplômes chaque année à plusieurs centaines de nouveaux praticiens dans le monde, et publie régulièrement toutes les nouvelles données dues aux avancées de la recherche.

La médecine anti-âge commence à sortir du purgatoire où l'avaient enfermée les traditionalistes, attire maintenant des praticiens de plus en plus jeunes et brillants, et le rythme d'acquisition des connaissances s'accélère.

Dans 10 ans, nous en saurons au moins cinq fois plus qu'aujourd'hui sur les technologies anti-âge !

La réponse à la question "Peut-on retarder le vieillissement ?" est :
OUI - sans aucune ambiguïté.

Les produits et les technologies existent, elles permettent de retarder, de suspendre et même parfois d'inverser nombre de manifestations dégénératives associées au vieillissement.

Plus qu'un choix personnel, c'est un devoir civique :

En 2050, l'âge moyen de la population active sera de 60 ans ... et il faut bien se rendre compte que les personnes qui auront 100 ans en 2050 en ont 50 aujourd'hui ! !


Mais si l'on n'y prend pas garde, cet allongement de la durée de vie va s'accompagner d'une aggravation des souffrances et d'un cortège de maladies ...

Dans un rapport publié le 5 mai 1997, l'OMS déclare :

"L'allongement de l'espérance de vie va entraîner des épidémies de maladies comme le cancer et les cardiopathies, et un énorme accroissement des souffrances qui accablent l'humanité. Les maladies chroniques dans le monde industrialisé frappent essentiellement au dernier stade de la vie et vont être plus répandues au fur et à mesure que la vie se prolonge"
"Il faut de toute urgence trouver les moyens d'alléger ce fléau à venir, car l'allongement de l'espérance de vie, objectif souhaitable, doit aussi s'accompagner d'une espérance de SANTÉ".

Il y a deux façons de considérer ce problème :

  1. Le prendre très au sérieux et préparer ce vieillissement
    en prenant en main, personnellement la responsabilité de sa propre santé.
  2. Ou vouloir l'ignorer, refuser de se prendre en charge, refuser de regarder la réalité en face, vivre au jour le jour, et c'est d'abord se préparer une vieillesse dans la douleur et la dépendance, et c'est, en plus, aller au devant d'une véritable catastrophe sociale et humaine.

Les techniques de lutte contre le vieillissement :

Les personnes sensées savent que la prévention du vieillissement commence le plus tôt possible.

Les mesures de base à mettre en pratique, sont valables pour tous, à tous les âges, et améliorent considérablement la qualité de la vie de tous les jours.

Elles passent par quelques règles de vie simples, suivant toutes les indications que j'ai mis en évidence dans les pages précédentes, mais surtout par :

La restriction calorique :

Supprimer les apports inutiles d'aliments lourds à digérer, diminuer en particulier la consommation de viande, graisses et produits laitiers, car la consommation de ce type d'aliments favorise la création d'un "stress digestif" important, la surproduction de radicaux libres, le développement des maladies inflammatoires, infectieuses, cardio-vasculaires et des cancers.

Adopter, comme déjà dit, le "régime crétois" ou un régime approchant, et inclure dans son alimentation quotidienne des préparations à base de soja. Selon le docteur Dominique Rueff, "Il semble tout à fait profitable de remplacer une partie des apports protéiques quotidiens par du soja (quelle qu'en soit la forme), pour diminuer beaucoup de symptômes du vieillissement".

Choisir des aliments compatibles avec son groupe sanguin, son métabolisme, ses activités, veiller à la compatibilité énergétique ...

Privilégier l'optimisation nutritionnelle :

La consommation régulière de compléments nutritionnels permet de supprimer le plus possible toutes les carences en nutriments essentiels, afin d'optimiser la santé et le rendement de la "machine humaine". Les protocoles de complémentation seront établis par un thérapeute formé à ces techniques, après contrôle de vos besoins personnels.

Les antioxydants :

extrêmement important, il est INDISPENSABLE de prendre régulièrement un programme sérieux de protection contre les radicaux libres dontnous avons parlé précédemment.

Certains extraits de plantes :

Une sélection de plantes (choisies avec soin, cultivées en bio-énergétique ou cueillies dans des endroits privilégiés) ont fait leurs preuves depuis des milliers d'années et sont de véritables merveilles pour la protection et la longévité de l'organisme humain.

La complémentation hormonale :

Le professeur Christophe DE JAEGER, éminent spécialiste parisien en prévention du vieillissement déclarait à ce propos : "Aujourd'hui, pratiquement toutes les femmes qui parviennent à l'âge de la ménopause se voient proposer une complémentation hormonale. Alors que cette pratique était déjà très connue et couramment utilisée aux Etats-Unis, il a fallu plusieurs bonnes décennies pour que l'idée fasse sont chemin dans les esprits des gens en Europe."

"Espérons qu'il ne faudra pas, de même, attendre encore plusieurs dizaines d'années avant que les compléments alimentaires et la complémentation hormonale anti-âge entrent dans nos habitudes."

Une activité physique et intellectuelle régulière.

Et bien sûr toutes les règles générales de base pour une vie saine, comme décrit dans "stratégies..."

Cinq situations peuvent être considérées :

1 - Prévention pure

on commence avant 30 ans

2 - Gestion

consciente de son vieillissement à 40 / 50 ans.

3 - Ré-insertion

des personnes âgées déjà diminuées.

4 - L'andropause

ou le vieillissement au masculin.

5 - Le vieillissement du cerveau

concerne tout le monde, à tous les âges...

1 - La prévention pure - on commence le plus tôt possible (avant 30 ans).

Il faut être conscients que le corps commence à vieillir à partir de 20 / 30 ans, le dosage de certaines hormones, comme la DHEA est à son maximum à l'âge de 20 ans et commence à décroître de manière rectiligne pour n'être qu'un souvenir vers la fin de la vie.
Sans que cela ne devienne une obsession, la meilleure prévention consiste à prendre conscience du fonctionnement de son corps et à appliquer (de manière"soft") les pricipes émis plus haut.

Une ATTENTION particulière doit être portée à :

  • La qualité de l'alimentation consommée (produits BIO, éviter certains aliments - voir liste - éviter les excès...)
  • L'évitement des toxiques (en particulier drogues, médicaments, tabac, alcol, sucre...)
  • Penser à une protection correcte et suffisante contre les "radicaux libres".

2 - Gestion consciente de son vieillissement vers 40 / 50 ans

Même si on n'a pris aucune précaution particulière tout au long de sa vie, vers 40 / 50 ans il devient sérieusement nécessaire de prendre des dispositions pour s'éviter une vieillesse douloureuse (et raccourcie...).

Mais il n'est JAMAIS trop tard pour renverser le processus de vieillissement, et bien des gens qui auront choisi de suivre scrupuleusement un programme sérieux, vous diront quelques mois plus tard : "j'ai l'impression d'avoir rajeuni de 10 ans..."

Vers 40 / 50 ans, il devient nécessaire de faire contrôler les taux des différentes hormones, et de commencer une complémentation adéquate.

3 - Ré-insertion des personnes âgées déjà diminuées

Très souvent les personnes âgées (et parfois pas si âgées que ça) qui ont déjà perdu une partie de leurs capacités physiques et intellectuelles vont dire qu'elles ne souhaitent pas faire l'effort d'améliorer leur situation, et qu'il est inutile de vouloir prolonger leur vie faite de douleurs, de maladies et de dépendance.

Et pourtant.

Il suffit parfois de peu de choses pour leur redonner envie de vivre, car le but n'est pas de prolonger une vie de souffrances, mais bien d'améliorer leur qualité de vie, de les réinsérer dans la vie de tous les jours, de leur montrer qu'elles peuvent améliorer considérablement leur force, leur mobilité et leur indépendance. Ensuite, les résultats peuvent devenir surprenants.
Pour leur redonner "envie de vivre", il peut être important de commencer par leur faire prendre des compléments "neuro-protecteurs" et régénérateurs, qui vont donner un "petit coup de fouet" à leur capacités cognitives (meilleure compréhension, meilleure mémoire immédiate, envie d'entreprendre une action, envie de la poursuivre ...).

Je ne vous donne pas d'indications plus précises car il est préférable de faire établir un programme personnalisé par un thérapeute formé à la nutrition orthomoléculaire.

Presque toujours ces personnes sont sous-alimentées, et présentent depuis de nombreuses années des carences importantes en certains nutriment essentiels (acides gras oméga 3 par exemple).

Il faudra donc être prudent, et commencer par améliorer doucement leur nutrition, pour mettre en place en quelques semaines un programme nutritionnel, antiradicalaire, et péri-hormonal adapté.

Mais il ne suffit pas d'améliorer la nutrition des personnes âgées,
un certain nombre de mesures complémentaires sont également indispensables :

  • La vue : non seulement il faudra prendre les mesures nécessaires pour stopper la détérioration des yeux (cataracte, dégénérescence maculaire) par l'oxydation radicalaire, et éventuellement améliorer la vision, mais il faudra commencer par contrôler la qualité des lunettes. Beaucoup de personnes âgées ne lisent plus, et par ce fait n'entretiennent pas leurs capacités intellectuelles, simplement parce que leurs lunettes ne sont plus adaptées à leur vue.
  • Même chose pour les oreilles. Une personne qui, simplement, entend mal, a tendance à s'isoler du simple fait que souvent, elle n'arrive plus à suivre une conversation... (voir soins des oreilles)
  • Si la personne est encore valide, il est important qu'elle ait une activité physique régulière. Le minimum étant la marche, et il est important de lui redonner le goût de la marche, de préférence dans la nature, mais également dans un parc... pour cela il est important qu'elle ait de bonnes chaussures adaptées à la marche, mais aussi à ses éventuels problèmes articulaires ou de maintien.
    Il en est de même pour les chaussons qui doivent être en bon état, ne pas provoquer de déséquilibres, et être aussi agréables à porter qu'à regarder...
  • Les chutes représentent une grande causes de problèmes de santé pour les personnes âgées. Faire le tour de leur appartement et contrôler que les tapis ne présentent pas de danger. De même, prévoir des poignées et des barres de maintien dans les toilettes, la salle de bain...
  • Toutes les prothèses éventuelles doivent faire l'objet d'un contrôle. La dentition en particulier est importante, ainsi qu'une bonne hygiène buccale. Se faire conseiller par un/une hygiéniste dentaire. voir Hygiène de vie
  • Un bon sommeil est indispensable pour que l'organisme se recharge. Encore une fois, la personne qui s'occupera d'une personne âgée devra contrôler l'état et la qualité du lit et de la literie, l'orientation du lit, l'aération de la chambre, et surtout la "qualité bio-énergétique" de la chambre (voir géobiologie
    et radiesthésie ).
  • Oxygénation, mobilité, musculation, hydrothérapie, bains de lumière, bains d'air... sont également INDISPENSABLES, même à un âge avancé (voir "hygiène de vie")
  • L'activité intellectuelle (lecture, études, arts) est également indispensable aux personnes âgées, avec le support de la prise régulière de certains nutriments spécialisés, pour maintenir un esprit vif et alerte, et entretenir la mémoire.

Source : http://www.ateliersante.ch/vieillissement.htm

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?