mercredi, octobre 14, 2009

 

Le compositeur Otto Joachim fête ses 99 ans

Otto Joachim recevant le Prix hommage au Gala des prix Opus 2007. Crédit photo: Conseil québécois de la musique

Violoniste et altiste de formation, Otto Joachim a été membre de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et de l'Orchestre de chambre McGill, membre fondateur du Quatuor de Montréal, chef d'orchestre, professeur et chercheur. Compositeur nourri par le sérialisme et chef de file en électroacoustique, il est notamment l'auteur de Katimavik, œuvre célèbre destinée au pavillon du Canada d'Expo 67.

Il a toujours eu une passion pour les instruments anciens, il est aussi peintre à ses heures, etc. Impossible de résumer en quelques lignes un siècle de vie si riche et si féconde! Rien que d'imaginer tous les changements dont Otto Joachim a été témoin, ça donne un peu le vertige, non?

Otto Joachim est né à Düsseldorf le 13 octobre 1910. Il y a 60 ans cette année qu'il est arrivé au Canada. Il fait partie des nombreux musiciens européens qui, fuyant l'impitoyable montée du nazisme dans les années 30, ont été forcés à l'exil. Après bien des péripéties, c'est le Brésil qui devait être sa destination finale. Mais les hasards de la vie en ont décidé autrement.

En 1995, à l'occasion des célébrations entourant le 50e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale, j'ai animé une émission spéciale sur l'exil des musiciens juifs chassés d'Allemagne. Otto Joachim était au nombre de mes invités, il avait livré un témoignage poignant sur cette époque de sa vie.

C'est donc au Canada qu' Otto Joachim a pu reconstruire sa vie et réaliser ses rêves, comme ce fut le cas pour bien d'autres musiciens européens aujourd'hui décédés: le frère d'Otto Joachim, le violoncelliste Walter Joachim, les pianistes John Newmark et Helmut Blume, la violoncelliste Lotte Brott, le compositeur Oskar Morawetz, l'administrateur Nicholas Goldschmidt, etc.

Profitons de cet anniversaire exceptionnel pour saluer l'apport de tous ceux qui, animés d'une rare volonté de survie, ont considérablement enrichi la vie musicale canadienne.

Bonne centième année, cher Monsieur Joachim!

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?