mardi, avril 27, 2010

 

Âgisme et caricature

Voici comment M. André Davignon, directeur de l'Observatoire vieillissement et société a perçu l'initiative de Mme la Ministre Blais, lors du lancement de ce que j'appellerais l'opération « CLOWN ».

Le 30 mai 2009

« Récemment, madame la ministre des Aînés, Mme Marguerite Blais, annonçait que, dans le but de remédier en partie à la solitude des aînés dans les CHSLD, elle favoriserait la présence d'amuseurs spécialisés auprès des usagers. Quel tollé! Incapables, semble-t-il, de distinguer la réalité au-delà des apparences, les journaux s'en sont donné à coeur joie. L'Observatoire vieillissement et société (OVS), vivant à l'ombre d'un centre de gériatrie depuis huit ans et étant témoin de l'effet bénéfique de la moindre distraction sur le moral des personnes âgées, nous pouvons vous assurer que l'initiative de madame Blais est fort bienvenue. Nous l'avons immédiatement encouragée à continuer son oeuvre avec le même dynamisme et le même enthousiasme.

La réaction journalistique était peut-être à courte vue, mais n'était rien à côté de la représentation du vieillard dans les caricatures publiées en marge de l'événement. Nous sommes allés immédiatement nous regarder dans un miroir! Nous avons de plus fait le tour de notre établissement et nous pouvons vous assurer que personne ne ressemble de près ou de loin à ces dessins publiés à des centaines de milliers d'exemplaires et venant renforcer un stéréotype particulièrement méchant. Quel retour en arrière; on se croirait encore à l'époque de Molière! L'âgisme, a-t-on dit, est le racisme de l'âge. Imaginez ce genre de racisme appliqué à une ethnie ou à une race particulière. Imaginez la quantité de protestations venant de multiples associations, y compris les menaces de poursuites et de boycottages. Dans le cas des aînés : le silence. On ne souligne même pas la contribution négative qu'une telle représentation des vieillards peut avoir dans l'attitude sociale envers ceux-ci.

L'OVS a toujours cru que consciemment ou non, les médias avaient une part de responsabilité dans le mal social qu'est l'âgisme. Une revue en profondeur de l'étendue de la situation s'impose, suivie peut-être d'une législation courageuse qui, à l'instar d'autres pays, pourra mettre définitivement fin à de tels gestes. »

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Toutes initiatives publiques qui transcendent les mœurs habituels ou qui dérogent aux perceptions générales du Grand public demandent une période d'adaptation pour que les choses nouvelles soient acceptées. Jusqu'à tout récemment, la période de la vieillesse était perçue comme une phase de déclin rapide sur tous les plans, physiques, mentaux ou intellectuels. L'allongement de la vie ou l'accroissement de la longévité va amener toutes sortes de changements, avec l'arrivée massive des baby-boomers à la retraite. On ne reconnaîtra plus nos vieillards tellement les changements vont être radicaux.

Je ne crois pas que l'on aura besoin de clowns pour se faire remonter le moral face à la longue retraite devant soi. Au contraire, le départage entre les « vieux » et les « moins vieux » ne sera plus nécessaire parce que la vie active va se continuer mais sera vécue autrement.

Selon moi, les baby-boomers vont révolutionner la façon de vivre sa retraite parce que dans le fond, vieillir, ce n'est que poursuivre la vie que l'on a toujours vécu dans des conditions différentes. Et voilà!

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?