vendredi, avril 09, 2010

 

Peu importe votre âge, faites partie du « Club des 120 ans »

L'origine du Club des 120 ans

L'Association médicale des Caraïbes (AMECA), une organisation non gouvernementale membre de l'Association des pays des Caraïbes, a fondé le 24 septembre 2003 le Club des 120 ans : un projet unique pour rassembler les personnes souhaitant vivre jusqu'à cet âge, tout en maintenant un haut niveau de vie. Le Club supporte l'engagement personnel de ses membres et contribue d'une façon telle que la majorité d'entre eux puissent atteindre leurs objectifs.

Ce Club, créé comme un projet noble et futuriste, est l'initiative d'un professeur cubain. Le docteur Eugenio Selman, président de l'AMECA, l'a développé puis mis en activité pour les Cubains ainsi que pour les personnes d'autres pays voulant en devenir membres.

Le Club ne s'adresse pas exclusivement aux personnes plus âgées mais à tout un chacun, incluant les adolescents. La diversité des âges et les différences entre les individus encouragent un niveau de créativité élevé et contribuent à la motivation des membres

« Le Club des 120 ans » maintenant au Québec

Grande première au 7e Salon des Générations de Québec, le 21 mai prochain! Le Club des 120 ans du Québec sera officiellement lancé et la population de toute la province sera invitée à joindre les rangs. Il s'agit d'un projet unique pour rassembler les personnes souhaitant vivre jusqu'à cet âge, tout en maintenant un haut niveau de vie. Un kiosque sera spécialement aménagé pour ceux qui veulent plus et s'inscrire. Plusieurs conférences sont aussi au programme d'activités des trois jours du Salon des Générations de Québec qui se tiendra du 21 au 23 mai, au Centre des foires d'Expo-Cité.

Noble et futuriste, le Club ne s'adresse pas exclusivement aux personnes âgées, mais à tous, incluant les adolescents, parce que la diversité des âges et les différences entre les individus encouragent un niveau de créativité élevé et contribuent à la motivation des membres. À l'heure actuelle, l'espérance de vie des Canadiens est de 76 ans pour les hommes et de 82 ans pour les femmes; donc, une moyenne générale de 78 ans. Il n'est pas utopique de penser que ce chiffre grimpera à plus de 80 ans, au cours de la présente décennie qui débute.

SIX ASPECTS FONDAMENTAUX

« Le Club des 120 ans » met l'accent sur six aspects fondamentaux : la motivation, l'importance d'une bonne alimentation, la santé et la génétique, l'activité physique, la culture et l'environnement. Il est l'initiative, comme on l'a dit précédemment, d'un professeur cubain, le docteur Eugenio Selman qui l'a développé puis mis en activité pour les Cubains, ainsi que pour les personnes d'autres pays voulant en devenir membres. Le club fait partie de l'Association médicale des Caraïbes et est aussi membre de l'Association des pays des Caraïbes. Il comprend 61 groupes de spécialistes qui travaillent dans des secteurs liés à la longévité. Le club possède un statut spécial de conseiller au sein du Conseil économique et social des Nations Unies.

Selon Statistique Canada, le pays comptait 6 000 centenaires en 2001, sur une population de près 30 millions. Alors qu'il y a près de 3 000 centenaires sur l'île de Cuba qui compte presque trois fois moins d'habitants, soit un peu plus de onze millions. Parmi les activités du club, mentionnons la planification de groupes de discussion et d'exposés sur des enjeux relevant de la santé. Mieux vaut prévenir que guérir, disent certains, et pourquoi pas se répérer ensemble… un esprit sain dans un corps sain! Nous n'avons rien inventé en quelque sorte, mais nous croyons en ce discours d'une vie meilleure pour les générations futures.

PHILOSOPHIE DE VIE

Selon le docteur Selman, « un être humain est une créature avec des habitudes. Et la force de l'habitude peut entraîner la réalisation de bonnes ou de mauvaises choses. Et la force de l'habitude peut entraîner la réalisation de bonnes ou de mauvaises choses. Si nous nous prenons en main, notre corps peut alors résoudre ses problèmes. Si nous sommes optimistes, et ceci a déjà été prouvé par des expériences scientifiques, notre système immunitaire s'améliorera : en revanche, si nous sommes pessimistes, rien ne se passera. Un docteur peut seulement aider une machine puissante, le corps humain ».

Sans aucun doute, « le Club des 120 ans » offre une possibilité unique permettant à tous d'en faire partie avec l'intention de s'assurer un futur plus significatif et jouir ainsi des beautés de la vie. Dans des conditions idéales et avec un mode de vie équilibré, l'être humain peut vivre jusqu'à 120 ans. Il s'agit de fait rarissime en ce début de nouveau millénaire, mais qu'en sera-t-il dans 50 ans… en 2060. Nos enfants, nos petits-enfants et leurs enfants peuvent y rêver. Pour l'instant, il s'agit d'un nouveau mode de vie, et non d'un engagement ferme de longévité assurée, si vous devenez membre du Club des 120 ans.

OBJECTIF

L'objectif de M. André Guillemette, initiateur de ce projet du « Club des 120 ans », est de recruter 5 000 membres en 2010. Et cela principalement grâce à la visibilité offerte dans des Salons des Générations présentés annuellement dans six villes du Québec. Monsieur Guillemette croit qu'il doublera ce chiffre dès le printemps 2011 et il se fixe l'objectif de 100 000 membres, en 2013, lorsque l'on fêtera le dixième anniversaire du Salon des générations.

Plusieurs privilèges seront accordés aux membres du « Club des 120 ans », par de nombreuses entreprises québécoises, des associations et organismes publics et privés. La carte de membre inclura en effet plusieurs privilèges associés au mieux-vivre!

STATISTIQUES

Au 1er juillet 2009, on a dénombré 1 291 600 personnes de 80 ans et plus au Canada. Elles représentaient 3,8 % de la population canadienne.

On estimait le nombre de personnes de 100 ans et plus au pays à 6 000. En 2001, soit la première année pour laquelle des estimations démographiques de centenaires étaient disponibles, on en dénombrait 3 400. Selon les plus récentes projections démographiques, l'effectif des centenaires au pays atteindrait environ 15 000 personnes au début de la décennie 2010.

Source : Le journal des 50 +

RD

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?