mercredi, avril 07, 2010

 

«Vieux sage», pas si cliché que ça.

Le cliché du « vieux sage » serait tout à fait justifié à en croire une étude américaine : les seniors font en effet preuve de plus de sagesse dans la manière d'appréhender les conflits entre personnes et d'accepter les incertitudes et changements de la vie, suggèrent des travaux publiés récemment dans les « Annales de l'académie américaine des sciences » (PNAS).

Les personnes âgées sont plus susceptibles d'admettre que les gens peuvent avoir des valeurs différentes que les choses changent avec le temps et de reconnaître les points de vue des autres ainsi que les incertitudes, selon les chercheurs. « Les effets de l'âge sur la sagesse sont valables pour tous les niveaux sociaux, d'éducation et de quotient intellectuel », précise l'étude dirigée par Richard Nisbett, de l'Université du Michigan.

Les seniors américains ne possèdent peut-être pas une grande connaissance du fonctionnement des ordinateurs et des télécommandes de télévision, « mais nos résultats montrent qu'ils ont certains avantages dans l'analyse des problèmes sociaux », souligne M. Nisbett.

L'étude porte sur 247 personnes du Michigan, qui ont été réparties en trois groupes d'âge à peu près égaux : les 25-40 ans, les 41-59 ans et les 60 ans et plus. Les participants ont reçu des informations fictives sur un conflit entre des communautés dans un pays étranger et devaient en deviner l'issue. Par exemple, un cas de figure imaginaire décrivait un conflit entre Tadjiks et des immigrés kirghizes attirés au Tadjikistan par une forte croissance économique dans ce pays. Alors que les nouveaux arrivants étaient attachés à leurs coutumes, les Tadjiks voulaient qu'ils les abandonnent pour s'intégrer pleinement, selon l'hypothèse retenue.

Les réponses ont été évaluées par les chercheurs sans qu'ils sachent de quelle catégorie d'âge elles émanaient. Les évaluations ont pris en compte des questions comme la recherche de compromis, la flexibilité, la prise en compte du point de vue des autres et la recherche d'une solution au conflit.

Les chercheurs s'attendaient bien à une augmentation du degré de sagesse avec l'âge. Mais ils ont été surpris par l'ampleur de la différence pour les conflits sociaux. « Il y a un très grand avantage pour les personnes plus âgées par rapport à celles plus jeunes » sur ces questions, note M. Nisbett.

Lynn Hasher, professeure de psychologie à l'Université de Toronto, qui n'a pas participé à l'étude, estime que ces travaux apportent « la meilleure démonstration de cette vieille idée selon laquelle la sagesse s'accroît avec l'âge ».

Âgé de 68 ans, M. Nisbett, codirecteur au programme culture et connaissance de l'Université du Michigan, a travaillé avec une équipe de chercheurs dont l'âge variait d'une vingtaine à une cinquantaine d'années.

Source : Journal de Québec, 7 avril 2010

RD

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?