samedi, mai 29, 2010

 

La retraite à 62 ans en France?

Le ministre du Travail, Éric Woerth, a confirmé que la fin de la retraite à 60 ans était "une option logique pour le gouvernement". Depuis ce matin, l'UMP lance une offensive sur ce thème, avec une convention patronnée par Xavier Bertrand, chaud partisan de cette solution. Le parti présidentiel évoque même un recul de l'âge légal à 62 ou 63 ans.

Le ministre du Travail lui-même, Éric Woerth, a plus que confirmé que le gouvernement devait "agir sur l'âge légal de départ à la retraite". Dans un entretien accordé à Paris-Match, il affirme que "c'est une option logique pour le gouvernement". Pour lui, le levier de l'augmentation de la durée de cotisation a déjà été utilisé. Mais, sur la ligne de ses services, il souligne que le nouvel âge légal n'a pas encore été défini.

Travailler plus longtemps, c'est de toute façon le levier privilégié par l'UMP. Le parti de Xavier Bertrand ne s'en cache pas, et lâche, quand il le peut, les âges de départ envisagés : pour Arnaud Robinet, le député en charge des retraites, 62 ans serait le minimum.

Le ministère du Travail assure pourtant que rien n'est plié. "Tout sera connu au moment de la présentation du projet de réforme autour du 20 juin", dit-il. Dans son "document d'orientation", cependant, le gouvernement écrit que sa priorité est d'allonger la durée d'activité des Français, mais sans préciser comment. Un certain flou artistique savamment entretenu, alors que chacun lâche sa petite phrase qui en dit long : dimanche, c'est Christian Estrosi, le ministre de l'Industrie, qui affirmait que "forcément, on s'orient[ait] plus ou moins vers une augmentation de l'âge de la retraite qui devrait dépasser les 60 ans."

Ici, au Canada, l'âge légal pour prendre sa retraite est fixé à 65 ans.

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Alors que nous, au Québec, nous nous offrons une surenchère pour garder au travail les gens de 65 ans et plus. Le vieillissement actif sur une très grande échelle sociale est une utopie. Toutes sortes de facteurs vont faire en sorte que les gens vont être dans l'obligation de prendre leur retraite. La santé et l'usure due au stress sont des causes prépondérantes. Le goût de faire autre chose que travailler assidument, même avec des horaires sur mesure, va s'imposer chez un très grand nombre d'aînés, de toutes les couches de la société. Pour que le cheminement du retour au travail à la retraite devienne intéressant, il faudrait que les tâches accomplies soient bien rémunérées, que le travail s'approche du domaine du loisir et que les contraintes soient minimisées. Ce qui n'est généralement pas le cas pour la plupart des emplois disponibles à la retraite.

La France a du chemin à faire pour nous rattraper, elle qui ne vit pas des problèmes démographiques comme nous. Les travailleurs français se révoltent pour passer à une retraite légale à 62 ans plutôt que l'actuelle retraite fixée à 60 ans. Faut-il leur donner raison ou réviser nos propres critères du vieillissement actif vers le bas? C'est toujours bon de regarder ailleurs quelles sont les conditions existantes, particulièrement lorsque l'on projette d'embrigader le monde, ceux qui ont déjà largement donné de leur force de travail à la société.

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?