mercredi, juillet 28, 2010

 

La France propose le maintien à domicile des personnes âgées

Nora Berra a lancé la mission « Vivre chez soi : autonomie, inclusion et projet de vie »

Nora Berra, la secrétaire d'État chargée des Aînés, a lancé le 18 février 2010 une mission chargée de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

Baptisée "Vivre chez soi : autonomie, inclusion et projet de vie", cette mission a pour objet de mieux répondre aux attentes de près de 90 % des aînés en France qui souhaitent vivre dans leur domicile, au sein de leur tissu relationnel et familial, le plus longtemps possible.

Cette mission coordonnée par le Professeur Alain Franco, Directeur général du Centre Nationale de Référence (CNR), sera conduite sur une période de quatre mois par 6 groupes de travail. Plusieurs partenaires sont d'ores et déjà mobilisés, tels que la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) ou encore le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

Les six champs d'actions prioritaires retenus reflètent la pluridisciplinarité de la question de l'autonomie, allant de la sociologie et l'éthique au financement, avec un fort accent mis sur les innovations technologiques et les gérontechnologies en particulier :

  1. Diagnostic autonomie habitat : Bertrand DELCAMBRE
  2. Technologies et services pour l'autonomie : Maryvonne LYAZID
  3. Mobilité et urbanisme : Dr Jean-Pierre AQUINO
  4. Métiers, compétences et formations : Dr Yves MATILLON
  5. Inclusion et prévention des discriminations : Gilles DUTHIL
  6. Optimisation de gestion des services : Michèle DEBONNEUIL

Chaque groupe devra établir un état des lieux et identifier les besoins nécessaires. Cette mission aura ainsi pour objectif d'élaborer et de développer des outils juridiques, financiers, réglementaires, techniques et organisationnels pour lever les freins et les obstacles existants aujourd'hui en France vis-à-vis du maintien à domicile. Plusieurs référentiels et une charte devraient notamment voir ainsi le jour.

Le rapport final a été remis au milieu de juin à Nora Berra, qui s'est engagée à mettre rapidement en place des actions en conséquence, convaincue qu'il s'agit par la même occasion de développer un formidable levier de croissance économique et de création d'emplois.

Préconisations de la mission Vivre chez Soi : 18 mesures sont présentées par Nora BERRA et le Pr Alain FRANCO

La mission Vivre chez Soi initiée par Nora BERRA, a été présentée à la Faculté de Médecine de l'Université Nice Sophia-Antipolis. Cette mission propose 18 mesures pour anticiper le vieillissement de nos sociétés, permettre aux personnes âgées de continuer à vivre chez elles, et sécuriser le vivre chez soi, le domicile étant le premier lieu de risques pour les personnes âgées.

Ces mesures s'articulent selon 3 axes principaux :

  • Améliorer le cadre de vie des aînés
  • Faciliter l'accès aux technologies et services du Vivre chez soi, encourager le développement d'une offre adaptée
  • Accompagner la modernisation des services à la personne

Les 18 mesures du programme Vivre chez Soi :


  • Axe 1 : Améliorer le cadre de vie des aînés :
    - Mesure N°1 : Création d'un label « Vivre chez Soi »
    - Mesure N° 2 : Généraliser dans les plans locaux d'habitats les études de préfiguration de la stratégie territoriale en matière d'adaptation du parc de logements neufs ou existants
    - Mesure N°3 : Rendre possible la création d'une nouvelle catégorie de logements sociaux dédiés aux aînés
    - Mesure N°4 : Mettre en oeuvre un diagnostic « vivre chez soi » centré sur l'aîné
    - Mesure N°5 : Promouvoir des solutions financières d'accès universel
    - Mesure N°6 : Mise en place de bilans de mobilité
    - Mesure N°7 : Mesurer et prévenir les discriminations liées à l'âge
    - Mesure N°8 : Engager une concertation avec le secteur de l'assurance sur la problématique de la dé-mutualisation


  • Axe 2 : Faciliter l'accès aux technologies et services du Vivre chez soi, encourager le développement d'une offre adaptée
    - Mesure N°9 : Lancer une campagne de communication dédiée aux technologies et services du vivre chez soi
    - Mesure N°10 : Généraliser l'accès à internet
    - Mesure N°11 : Favoriser la mise à disposition d'offres domotiques groupées
    - Mesure N°12 : Favoriser le développement de la conception universelle dans les filières industrielles via la recherche et développement collaborative
    - Mesure N°13 : Création d'un fonds d'investissement dédié aux entreprises développant des objets communicants favorisant le Vivre chez Soi


  • Axe 3 : Accompagner la modernisation des services à la personne
    - Mesure N°14 : Création d'un centre de référence et d'expertise pour les métiers et les compétences dans le domaine de la santé et du social
    - Mesure N°15 : renforcer l'organisation des services à la personne par des mutualisations appuyées sur des outils de télégestion
    - Mesure N°16 : Développement de labellisation de solutions en matière d'optimisation des services à la personne
    - Mesure N°17 : Favoriser le développement de centres d'appels multiservices (médical / médico-social)
    - Mesure N°18 : Promouvoir le vivre chez soi au plan international

Vivre chez Soi, la Liberté de Choix !

La présentation de ces préconisations du projet Vivre chez Soi a été l'occasion pour Nora BERRA de rappeler que cette mission s'articule dans un cadre de compétences interministériel.

L'objectif est de « lutter contre l'exclusion liée à l'âge » a rappelé la Secrétaire d'État à l'occasion de son discours de clôture, « ne parlons plus de Maintien à Domicile » a-t-elle ajouté, « il ne s'agit pas de maintien, les gens veulent rester chez eux ! C'est un souhait, un choix des personnes. »
Les personnes de plus de 60 ans représentent 22,6% de la population (14,4 millions de personnes) en 2009, ce pourcentage passera à 32% en 2050, soit 22,3 millions de personnes. Outre le fait que vieillir à domicile représente des avantages en termes économiques, que le nombre de places en maisons de retraite sera insuffisant, que le déclin cognitif est ralenti alors que les aînés restent à domicile, vivre et vieillir chez soi est avant tout un choix massivement exprimé par près de 90% des Français. Notons d'ailleurs que 60% des personnes âgées de plus de 80 ans vivent à domicile actuellement.

Rendez-vous est donné par Nora BERRA à la rentrée de Septembre 2010 pour la mise en place du plan d'actions de ce programme, dont l'éventualité de voir la mise en place d'un label qui résumerait ces différentes préconisations. La Secrétaire d'État a d'ailleurs proposé un nom pour ce label : « Vivre chez Soi, la Liberté de Choix »

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Ici, au Québec, nous avons intérêt à suivre de près ce genre d'initiatives parce que nous aussi, les SENIORS, nous désirons pratiquement tous rester le plus longtemps possible dans notre demeure. Et pour cela, il faut développer une véritable politique de maintien à domicile qui couvre à peu près les mêmes axes et mesures mis de l'avant par la France.

Ce qu'il faut retenir tout particulièrement de cette approche novatrice française, c'est le fait que, finalement, c'est tout un nouveau pan de l'économie qui pourrait se développer, soit : la domotique, les équipements adaptés, le suivi à domicile des aînés, les technologies associées au suivi des personnes, l'ouverture de magasins spécialisés, la création de nouvelles professions ou métiers, etc.

Et si nous passons à côté d'une telle ouverture, cela donnera lieu à une véritable détresse sociale, qui pourrait conduire au chaos. Il faut donc agir à temps et je crois qu'il faut commencer dès maintenant.

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?