mercredi, décembre 22, 2010

 

2 millions de dollars aux proches aidants du Québec

Quarante-trois projets communautaires visant à donner du répit aux proches aidants se partageront 2 millions de dollars.

Source : Élizabeth Rancourt, QMI.

Deux millions de dollars ont été accordés par le gouvernement du Québec pour offrir du répit aux proches s'occupant d'un aîné, alors qu'on estime qu'actuellement au Québec, pas moins de 300 000 personnes remplissent ce rôle.

Marguerite Blais, la ministre responsable des aînés a annoncé dimanche, le 19 décembre, lors d'une conférence de presse, que 43 projets d'organismes communautaires œuvrant pour le bien-être des proches aidants se partageront une enveloppe de 2 millions $ par année, durant une période de trois ans.

Avec l'allongement de l'espérance de vie, le nombre de personnes qui vont jusqu'à mettre leur quotidien entre parenthèses pour soutenir un parent malade ou en perte d'autonomie augmente inévitablement.

Les organismes communautaires, qui tiraient la sonnette d'alarme depuis quelque temps déjà, ont accueilli cette aide précieuse avec l'espoir qu'elle ne cessera de grandir. « J'ai hâte que d'autres personnes au gouvernement allument leurs lumières pour subventionner davantage de projets », a déclaré Lili Tremblay, directrice de l'Association lavalloise des personnes aidantes (ALPA), en saluant l'initiative de Marguerite Blais.

Garder un réseau social

Son organisme recevra 240 000 $ sur trois ans, ce qui lui permettra de répondre à davantage de demandes de répit occasionnel. « On considère qu'il est très important pour les proches aidants de ne pas se couper de leur tissu social. Cette aide ponctuelle leur permet d'avoir de temps en temps une journée pour eux, pendant laquelle ils n'ont pas à s'inquiéter », explique Lili Tremblay.

Depuis le début du projet en 2008, l'ALPA a apporté son soutien à 133 familles. 64 dossiers ont été fermés sans avoir pu être traités, car les personnes sont décédées. Elle s'occupe aujourd'hui de 40 foyers et une centaine de demandes sont toujours sur liste d'attente.

Un témoignage touchant

Jacques Lippé, qui se considère lui-même comme un privilégié, fait partie de ceux qui ont pu bénéficier d'une aide de l'ALPA. Accompagné de son épouse, il a tenu à livrer son témoignage. « On a soutenu ma belle-mère pendant plus de deux ans. C'était très éprouvant, ma femme a fait trois pneumonies. L'ALPA nous a permis d'avoir une journée de libre par semaine pour rendre visite à nos enfants et nos petits-enfants », a-t-il confié.

« On oublie souvent de le souligner, mais quand l'alchimie opère entre la personne de l'ALPA et le malade, c'est un gros soutien supplémentaire. Ma belle-mère a pu parler et se confier avec elle, différemment qu'avec sa famille », a-t-il conclu.

Le fonds accordé par le gouvernement viendra entre autres en aide à 17 organismes communautaires sur l'île de Montréal. Parmi eux, on retrouve la Fondation des maladies mentales (664 000 $), la Société Alzheimer de Montréal (240 000 $) et la Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal (240 000 $).

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?