dimanche, janvier 30, 2011

 

La majorité des Québécois se voient vieillir chez eux


 
 Article de Johanne Roy, Canoë.ca, 30 janvier 2011

 Photo :Daniel Mallard / JDQ / Agence QMI

 « Il faut que l’État québécois continue à investir dans les soins à domicile parce que c’est ce qu’il y a de mieux pour la personne », estime le directeur général du CSSS de Québec, Hugues Matte. 

Qui est M. Hugues Matte?

Le conseil d’administration du CSSS de la Vieille-Capitale a nommé, le 19 janvier 2010, M. Hugues Matte directeur général.

Gestionnaire dans le réseau de la santé et des services sociaux depuis plus de 25 ans, M. Matte était le directeur général adjoint du CSSS de la Vieille-Capitale depuis sa création. Il était notamment responsable de la mission universitaire et du développement du partenariat et des communautés. M. Matte fait partie du Comité d’orientation du RUIJ au nom de l’AQESSS.



 Des statistiques intéressantes

Vieillissement ne rime pas nécessairement avec vie en institution. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, c'est le fait de seulement un Québécois sur dix âgé de 85 ans et plus.

La proportion des 65 ans et plus vivant dans un centre de soins de longue durée est de moins de 1%. Chez les 75 ans et plus, celle-ci se situe à 3%.

Six octogénaires sur dix sont toujours à leur domicile, tandis que 30% vivent dans des résidences privées avec services.

«La grande majorité des Québécois se voient vieillir chez eux. Dans les faits, on voit de plus en plus de centenaires à domicile, avec des services de soutien», a fait valoir le directeur général du CSSS de la Vieille-Capitale, Hugues Matte.

« Auparavant, on traitait les personnes âgées comme un bloc monolithique. Or, maintenant, on constate qu'à 65 ans, les gens sont encore très actifs, en bonne forme, autonomes. Il faut recentrer nos services auprès des 75 ans et plus, dans le but de retarder le plus possible l'hébergement », a analysé M. Matte.

Réponse aux besoins

Le CSSS de la Vieille-Capitale dessert autour de 7300 aînés en soutien à domicile, ce qui représente 10% de la population âgée de son territoire. La capitale a été divisée en deux territoires de CSSS, Vieille-Capitale et Québec-Nord.

« Nous répondons à 90% des besoins (la moyenne provinciale est de 88%). Depuis quatre ans, nous avons reçu 4,2 millions $ de crédits supplémentaires pour le soutien à domicile, ce qui a permis l'ajout de 50 postes et le rehaussement de l'offre de services de 18 à 20% », a précisé M. Matte.

La coordonnatrice des services de soutien à domicile, Céline Allard, a assuré qu'il n'y aucun délai pour la prise en charge au niveau des soins infirmiers, des auxiliaires familiales et des aides à domicile.

Croissance de la demande

« Le CSSS peut répondre rapidement aux besoins sur une courte période. C'est à plus long terme qu'une bonification de l'offre de services serait nécessaire, en terme d'intensité et de fréquence », a-t-elle stipulé.

Dans les cinq prochaines années, on prévoit une croissance de la demande de l'ordre de 17% chez les 65 ans et plus et autour de 22%, chez les 75 ans et plus.

« Le Québec se situe dans le peloton du milieu au Canada, au chapitre du soutien à domicile. Il faut que l'État québécois continue à investir dans les soins à domicile, parce que c'est ce qu'il y a de mieux pour la personne », a affirmé M. Matte.

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?