dimanche, février 20, 2011

 

Bénévolat international pour retraités, une option réaliste?


L'Amérique latine, l'Afrique et les Antilles sont des zones de la planète qui attirent de plus en plus de Québécois à la retraite qui vont y faire du bénévolat. Cet engouement soulève cependant plusieurs questions. Les bénévoles sont-ils suffisamment formés pour que leur action ait un véritable effet sur les populations visitées? Est-ce que les retraités eux-mêmes tirent profit de leur expérience?  

Christine Limoges s'est penchée sur le sujet. Écoutez le reportage en cliquant sur le lien suivant : Le reportage de Christine Limoges, Radio-Canada.ca

 COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Après avoir écouté le reportage de Mme Limoges et ayant moi-même voyagé en Haïti au cours des années 70, je me pose de sérieuses questions concernant un séjour relativement court de personnes retraitées qui veulent profiter de vacances à l'étranger tout en faisant du bénévolat.

Le fait que notre système immunitaire n'est pas bien préparé pour supporter l'environnement tropical nous impose toutes sortes de restrictions ou précautions à prendre dans chaque geste au quotidien (boire de l'eau, manger des fruits et légumes, viandes, contacts humains, etc.). L'âge fait en sorte que nous sommes moins résistants aux infections et aux autres conditions de vie là-bas. L'argument que des personnes jeunes, bien formées et intégrées dans des groupes d'aide international sont plus utiles que des regroupements de Seniors est fondamental. Il est préférable de donner un bon chèque à ces organisations internationales que de s'impliquer personnellement dans ces localités étrangères.

Je suggère fortement que les retraités fassent un séjour dans des hôtels bien cotés, avec tous les vaccins nécessaires avant de partir en voyage et soient prudents dans leurs faits et gestes là-bas (particulièrement, ce qu'ils mangent et boivent, les moustiques, etc.). Il est préférable de faire des excursions en autobus, de visiter des endroits particuliers et de se rendre compte du besoin des gens localement et de fraterniser et ensuite, de faire un aller-retour à l'hôtel où on est descendu. C'est ce qu'il y a de mieux à faire.

Pour les Seniors, le meilleur bénévolat, c'est l'aide de proximité. Vous habitez une ville comme Québec, vous voulez aider des personnes dans le besoin, le mieux, c'est de s'inscrire à des organismes faisant du bénévolat. Là, les risques sont au minimum et vous serez vraiment utiles, avec peu de chance d'hypothéquer votre santé. Si vous voyagez à l'étranger, restez dans des hôtels 5 étoiles et gardez-vous de jouer au Bon Samaritain. Vous pourriez y laisser votre peau!

RD 

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?