dimanche, février 06, 2011

 

Vieillir chez soi à Québec : bel exemple d’approches alternatives



En octobre 2010, la Ville de Québec a donné le feu vert à la construction de trois immeubles écoénergétiques, abritant 130 logements sociaux, sur un vaste terrain situé derrière l'hôpital du Christ-Roi.

Article de Johanne Roy, Journal de Québec, 31 janvier 2011
Photo : Jean-Claude Tremblay
Le projet de logements sociaux du Domaine du parc Savard, dans le secteur Vanier, est un bel exemple d'approches alternatives au placement en institution.

En octobre dernier, la Ville de Québec a donné le feu vert à la construction de trois immeubles écoénergétiques, abritant 130 logements sociaux, sur un vaste terrain situé derrière l'hôpital du Christ-Roi.

Le projet évalué à 25 millions devrait regrouper 78 familles, à compter de l'été 2012. « C'est la première fois que la Ville de Québec accordait autant d'argent en logement social. Ce qui est intéressant dans ce projet, c'est la mixité du milieu de vie et son caractère multigénérationnel », expose le directeur général du CSSS de la Vieille-Capitale, Hugues Matte.

Une trentaine de logis seront destinés à des personnes en lourde perte d'autonomie, à cause d'une maladie dégénérative, d'un traumatisme grave. « Ces gens, souvent de jeunes adultes de 30, 40 ans, pourront vivre une vie plus normale, travailler et sortir », souligne M. Matte, dont le CSSS assurera les services d'assistance et de soutien.

Jeunes familles

Dans la région de Québec, environ 200 adultes de moins de 65 ans, présentant un handicap physique important, vivent actuellement dans un centre de soins de longue durée, faute de ressources moins lourdes à leur disposition.

Le Domaine du parc Savard accueillera également de jeunes familles, une garderie, des personnes souffrant de déficience intellectuelle et des personnes âgées en perte d'autonomie.

Le CSSS de la Vieille-Capitale souhaite qu'un projet semblable voie le jour, dans le secteur Sainte-Foy−Sillery, où il y a peu de logements abordables et où la population vieillit.
Une autre ressource alternative à l'hébergement connaît un franc succès depuis trois ans, dans le quartier Saint-Sauveur, à deux pas de l'hôpital du Sacré-Cœur.

Éviter les ghettos

Les logements sociaux Habitation chez soi, ce sont 48 unités, dont la moitié avec services. « Ce concept est aussi multigénérationnel. Ce n'est pas un parc de personnes âgées », glisse M. Matte.
Autre ressource alternative à l'hébergement, la résidence Chanoine-Scott, dans le secteur Sainte-Foy, regroupe, depuis 2006, 65 places pour des personnes en perte d'autonomie nécessitant quatre à cinq heures/soins par jour.

COMMENTAIRE DE  PHILOMAGE 

La ville de Québec, en tant que Capitale nationale du Québec, est peut-être la cité qui est à même de donner les meilleurs exemples d'initiatives en faveur des personnes âgées.  Par la suite, les modèles de logements développés et validés pourraient servir de tremplins vers une implantation adaptée aux différentes capitales des régions du Québec. À mon avis, c'est de l'argent bien investi!

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?