vendredi, avril 29, 2011

 

Les femmes seraient mieux préparées pour la retraite


Même si les femmes doivent surmonter certaines difficultés lors de la planification de leur retraite, elles sont souvent mieux préparées que les hommes lorsque vient le temps de quitter le marché du travail, révèle une étude de la Banque de Montréal.

L'étude, intitulée Des voies différentes vers la retraite : les hommes et les femmes planifient différemment, souligne que les femmes sont moins anxieuses que les hommes à l'approche de la retraite et qu'elles deviennent plus heureuses en vieillissant.

« Traditionnellement, les hommes s'identifient très fortement à leur travail. Lorsqu'ils cessent de travailler, cependant, il arrive qu'ils n'aient rien trouvé pour remplacer le travail, ce qui est souvent une cause de dépression et d'anxiété. Inversement, les femmes ont une expérience de vie qui les prépare mieux à la retraite, parce que leur identité demeure très étroitement liée aux relations qu'elles ont établies à l'extérieur de leur milieu de travail », explique l'étude.

Les femmes font face à divers obstacles dans la préparation de leur retraite. D'après l'étude, elles gagnent seulement 0,83 $ pour chaque dollar gagné par les hommes, ce qui se traduit par des économies généralement moins élevées à la retraite. De plus, elles sont plus susceptibles d'interrompre leur emploi afin de s’occuper de leur famille.

« Près d’un homme sur trois affirme qu’il lui faudra 1 million $ ou plus pour la retraite, alors que seulement une femme sur cinq dit qu’il lui en faudra autant. La plupart des femmes affirment qu’il leur faudra moins de 500 000 $ », note l'étude de BMO.

La durée de vie moyenne des femmes excède celle des hommes de trois années, ce qui accroît la part des ressources du ménage qui doit être accordée aux frais de subsistance de base et la nécessité de payer pour des soins de santé et de longue durée.

L'étude note également que 40 % des femmes divorcent avant leur 30e anniversaire de mariage et qu'en moyenne, elles deviennent veuves à 56 ans. Deux scénarios qui peuvent occasionner des difficultés financières.

Selon l'étude, un certain nombre de raisons explique pourquoi les femmes sont plus sereines lors de la retraite. Elles reconnaissent plus facilement que les hommes (36 % comparativement à 30 %) qu'elles ont besoin d'aide pour planifier leur retraite, ce qui les aide souvent à éviter des erreurs coûteuses.

De plus, lorsqu'elles choisissent un conseiller financier, les femmes recherchent l'honnêteté, la capacité d'écoute et des conseils adaptés à leur situation particulière lorsqu'elles doivent choisir un conseiller financier. En revanche, les hommes ont plutôt tendance à chercher les conseillers qui offrent les meilleurs tarifs et un grand nombre de produits.

 RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?