vendredi, mai 27, 2011

 

Plaie de lit mortelle pour une octagénaire.


À la suite d'une plaie de lit qui s'est sévèrement infectée alors qu'elle était dans un CHSLD de Saint-Eustache dans les Laurentides, Gilberte Lemieux-Vachon a rendu l'âme à 83 ans.

(TVA Nouvelles)

Mme Lemieux-Vachon entre au CHSLD en mars 2010. L'octogénaire a subi un AVC. Elle n'est plus capable de s'occuper d'elle-même; sa motricité étant grandement réduite.

L'aînée qui doit se déplacer en fauteuil roulant peine à bouger. Elle est souvent alitée et fait part de douleurs au bas du dos à ses enfants qui la visitent.

D'ailleurs, en octobre de la même année, le personnel de CHSLD note des rougeurs sur le coccyx de Mme Lemieux-Vachon.

Dans les mois qui suivent, la situation se détériore au point où une importante plaie de lit se forme. L'infection provoque un trou de la grosseur d'une pièce de deux dollars dans la chair de la femme âgée.

Selon le dossier médical de Mme Lemieux-Vachon dont TVA Nouvelles a obtenu copie, il est fait mention de longues périodes sans aller à la selle, jusqu'à huit jours à un certain moment, mais rien ne rapporte une plaie de lit.

«On a fait confiance aux gens»

L'un des ses fils, Gilbert Vachon, ne s'explique pas pourquoi le personnel du CHSLD n'a pas alerté un médecin avant que sa mère se retrouve si mal en point.

Tout semblait beau au CHSLD, la chambre, l'accueil. On a fait confiance aux gens», souligne ce dernier visiblement toujours ébranlé.

Le fils de Mme Lemieux-Vachon explique que le personnel du CHSLD lui disait que sa mère «critiquait», qu'elle était «chialeuse» alors qu'elle avait les deux bras paralysés et qu'elle était souffrante.

«Je voyais ma mère dépérir de jour en jour et de semaine en semaine. [...] Elle souffrait terriblement. Ça brûle. J'ai le feu qu'elle me disait», raconte M. Vachon.

Aucun avis dans le dossier médical

Fait troublant, le médecin du CHSLD écrit dans son rapport, le 16 mars 2011, qu'il n'a jamais été avisé de la présence de la plaie de lit lors de ses visites hebdomadaires. Toutefois, il croit que la plaie se développe, d'après certaines informations, depuis le 12 février.

«Le médecin a dit que ma mère avait des odeurs nauséabondes, qu'elle était surinfectée», avance M. Vachon.

Gilberte Lemieux-Vachon a été admise d'urgence à l'hôpital le 16 mars. Elle est décédée le 1er avril 2011, moins de 15 jours après son hospitalisation à l'Hôpital de Saint-Eustache.

«Parlez à vos enfants, implore M. Vachon. Dites-leur que vous souffrez. C'est impardonnable ce qui se passe. Les enfants doivent visiter leurs parents dans les CHSLD, poser des questions.»

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Voilà une situation extrême que l'on ne voudrait pas qu'elle arrive à n'importe lequel d'entre nous, comme Aîné ou Senior. Quand on lit cet article, on a l'impression que la personne âgée, Mme Gilberte Lemieux-Vachon, alitée la plupart du temps n'a aucun dialogue, avec le personnel de l'institution ou qu'elle n'est pas à même de dire correctement ses besoins à ses enfants.

Compte tenu du temps que la situation de détresse (autour d'une année et plus) a durée, qu'est-ce qui a pu faire en sorte que rien ne soit tenté pour investiguer son problème de santé : une plaie purulente ou pas, c'est visible et facilement détectable, surtout dans le bas du dos. D'après les faits rapportés par TVA, il est clair qu'il y a eu négligence et qu'il devrait y avoir une enquête sérieuse auprès de l'institution en question pour mettre en place une règlementation ou une liste des pratiques d'inspection et d'hygiène vis-à-vis des personnes âgées.

Comme explication, on pourrait ajouter que comme la plaie se situe au bas du dos de Mme Lemieux-Vachon, elle n'a pas pu voir elle-même cette plaie et étant handicapée, elle n'a pas pu aussi se regarder le bas du dos dans un miroir. Ses proches auraient dû investiguer et rechercher la cause de ses souffrances. Il n'y a pas de pudeur qui tienne dans une telle situation.

Je souhaite que ce soit le dernier cas du genre, comme bien d'autres du même genre. On se rappelle certainement les cas de personnes âgées qui ont été brûlées à mort dans l'eau bouillante de leur bain!!!!! Outch, ça fait plus que mal!

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?