jeudi, juillet 07, 2011

 

Le Québec, champion des résidences pour personnes âgées


Les retraités québécois sont friands des résidences pour personnes âgées, au point que la province compte près de la moitié des places totales dans ces résidences au pays, révèle une enquête de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Le Québec compte plus de 92 000 places en résidences pour personnes âgées, ce qui est près de la moitié des quelque 199 000 places recensées à travers le Canada. La grande majorité sont des places standards, destinées à des résidents qui ont besoin d'un niveau de soins de moins d'une heure et demie par jour.

Le taux d'inoccupation des places standards au Québec a peu varié en 2011, par rapport à 2010. En février dernier, il s'élevait à 8,1%, comparativement à 8,4% à la même période en 2010.

En comparaison, le taux d'inoccupation au Canada atteint 10,7%.

Selon Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec, le fait que le taux d'inoccupation soit demeuré stable au Québec, en dépit du ralentissement de la construction de nouvelles résidences, témoigne du ralentissement temporaire de l'offre et de la demande.

«Outre le phénomène de ralentissement démographique, l'augmentation constante de nouveaux produits substituts contribue aussi à maintenir les taux d'inoccupation à leurs niveaux actuels», soutient M. Hughes.

«Le marché locatif traditionnel et celui des appartements en copropriété offerts en location sont également en mesure de répondre aux besoins d'une certaine clientèle âgée, ce qui freine la demande sur le marché des résidences pour aînés.»

Parmi les six régions métropolitaines de recensement du Québec, c'est la région de Saguenay qui affiche le plus faible taux d'inoccupation des places standards, soit 4,6%. À l'autre bout du spectre, la région de Gatineau est aux prises avec le taux le plus élevé, à 19,3%.

Le résultat enregistré dans la région de Montréal s'apparente à la moyenne provinciale, tandis que Trois-Rivières et Québec affichent un taux moindre de 6,6% et 6,2%, respectivement.

La région de Sherbrooke présente un taux d'inoccupation de 7,0%.

Le loyer mensuel moyen d'une place standard au Québec se chiffrait à 1466$. Cette estimation est comparable aux loyers moyens des chambres avec pension ainsi que des appartements d'une chambre à coucher, segments qui forment une part importante du marché, affirme la SCHL.

Les appartements de deux chambres à coucher affichent un loyer moyen de 1855$.

Le segment des studios serait toutefois le plus abordable, avec un loyer moyen de 1286$ par mois.

RD

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?