lundi, octobre 24, 2011

 

Une sexualité... mûre à point pour les Seniors


Article de Julie Pelletier, sexologue, Journal de Québec, 23 octobre 2011

Soyez assurés que certaines personnes âgées n’ont rien à envier aux plus jeunes.

Sujet encore bien tabou que la sexualité des seniors. Est-ce que la vieillesse nous éloigne réellement des plaisirs charnels ou est-ce plutôt une mauvaise conception de l’évolution de la vie qui nous conduit à cette triste conclusion? Parce que quiconque qui a entre 20 et 45 ans tente d’imaginer sa vie sexuelle à 75 ans voit inévitablement les troubles érectiles et les difficultés à lubrifier… peu réjouissant comme perspective! Mais est-ce la réalité? Qu’est-ce qui nous attend en matière de sexualité à 70 ou 80 ans? Laissez-moi vous le dévoiler!

 Oui à la tendresse, mais oui au sexe aussi

Très nombreux sont ceux et celles qui croient qu’en avançant en âge, le seul plaisir sexuel se résume à quelques étreintes et de bons échanges sentimentaux. Pour certains, il est vrai que cette forme de sexualité demeure l’unique façon d’échanger dans l’intimité, mais il ne faut pas croire que toutes les personnes d’âges vénérables se tiennent coi dans leur lit… Gare aux préjugés!

Marie-Ange peut nous en dire beaucoup à ce sujet: «quand je suis devenue ménopausée à 51 ans, mon mari est parti avec une plus jeune. Je sais que je n’étais pas facile à vivre et que notre vie sexuelle était vraiment moche. Il croyait être le seul à en souffrir, mais croyez-moi ça faisait longtemps que je ne me sentais plus femme dans ses bras. J’ai rencontré Georges dans un souper-bénéfice alors que j’avais atteint l’âge vénérable de 67 ans! Mais laissez-moi vous dire que je n’avais plus de sécheresse vaginale et que mes entrailles grouillaient à la simple pensée que nous nous retrouverions au lit! Moi, imaginez! Mon mari m’a quittée parce que nous ne faisions plus l’amour et là, je suis plus active sexuellement que je ne l’étais à 30 ans! Ce n’est pas vrai toutes ces histoires qui racontent que le sexe meurt à 50 ans! J’en suis la preuve vivante! Et Georges à 6 ans de plus que moi…»

Il est naturel de savoir que le corps change et que la sexualité d’un couple de longue durée doit être capable de s’ajuster au fil du temps pour durer. Mais il est aussi normal de savoir que la tendresse n’est pas la seule à s’activer sous la couette! 

À quoi doit-on s’attendre? 

Bien plus que les changements d’ordres physiologiques, les menaces qui grondent au-dessus des têtes des couples vieillissants sont loin d’être inoffensives.

Les menaces qui guettent la relation amoureuse


  • Les carences hormonales qui entraînent des nuisances et créent des conditions physiologiques et psychologiques inappropriées aux rapprochements intimes et sexuels.
  • Des troubles physiques, des douleurs,
  • Un mental négatif, nostalgie du passé, peur de vieillir, poids des idées reçues («ça ne se fait pas!»), pessimisme, anxiété, dépression qui déstabilisent l’individu et le couple.
  • Les modifications physiques se remarquent notamment en raison de la modification de la masse musculaire, du vieillissement des articulations et aux tassements vertébraux. Tout est sujet aux changements: les sens, les muscles et l’ossature, le cerveau et le système nerveux, le vieillissement des organes internes et externes, le système urinaire... De plus, au niveau personnel et émotif il arrive que la personne vieillissante ait:
  • De la difficulté de s’adapter à de nouvelles activités
  • De la difficulté à reconnaître qu’elle est entrée dans une nouvelle période de la vie
  • La tendance à considérer la période de ses vingt ans comme référence et accepter des idées reçues (souvent fausses) sur la vieillesse
  • La tendance à se laisser prendre en main par des jeunes ou des tiers.
  • À vivre davantage de solitude qui en conduit plus d’un vers l’isolement
  • Conscience de la perte de prestige – relié à la baisse des revenus
  • Réminiscence ou hantise du passé
  • À vivre des changements démographiques
Dr Lucien Mias, Le vieillissement physiologique ou sénescence, 28 septembre 1997

Alors pour toutes ces raisons, il est important de se garder en santé, de s’activer et… de faire l’amour aussi souvent que le désir le permet! Soyez assurés que plusieurs personnes âgées n’ont rien à envier aux plus jeunes!

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?