jeudi, décembre 15, 2011

 

Droits des Aînés : Plaintes à Laval l'an dernier

 (Article de Johanne Roy, Journal de Québec, 11 déc. 2011)


L’an dernier, la Protectrice du citoyen était intervenue à la résidence Le 1313 Chomedey, à Laval, à la suite de plaintes touchant la qualité des services.

Cette résidence privée pour personnes âgées comprend 160 logements dédiés à une clientèle autonome à revenus faibles ou modestes.

Les 215 résidents ont principalement accès à des services de repas et de surveillance. La majorité d’entre eux est âgée de 75 ans et plus.

Tout au long de leur enquête, les délégués de la Protectrice ont entendu, de façon quasi quotidienne, d’innombrables éléments d’insatisfaction en provenance de plusieurs résidents.

Ceux-ci touchaient toutes les sphères de la vie quotidienne à la résidence, en particulier l’alimentation, les relations interpersonnelles, la gestion des baux et accessoires afférents, la propreté des lieux, la gestion administrative et financière, ainsi que la gestion des plaintes, rapporte le rapport d’enquête déposé en octobre 2010.
 
Disparités

De multiples disparités ont été observées dans les baux et règles de vie liant les résidents au propriétaire de la résidence. Ainsi, quatre formes de règles de vie existent en parallèle selon que le locataire les ait contestées ou non lors de son renouvellement de bail.

Certains résidents se voient par conséquent imposer des frais afférents, notamment pour l’utilisation d’appareils de climatisation ou de stationnement.

Des contestations et recours ont été faits à ce sujet auprès de la Régie du logement. De telles inéquités contribuent à la détérioration du climat au sein de la résidence, fait état le rapport de la Protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain. « Faiseurs de troubles »

Les locataires qui exprimaient leurs doléances étaient perçus comme des « faiseurs de troubles », selon l’expression choisie par un administrateur.

Le 1313 Chomedey est une résidence certifiée. Or, les délégués ont constaté que la plupart des résidents rencontrés ne connaissaient pas l’existence du régime d’examen des plaintes prévu à la Loi sur la santé et les services sociaux, non plus que leur droit de recours auprès du commissaire régional aux plaintes

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Un autre article paru récemment dans les quotidiens du Québec qui fait état de manquements et de carences dans la qualité des soins et services dans des résidences privées pour personnes âgées.

RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?