mercredi, décembre 14, 2011

 

Vivre en résidence : les droits des Aînés


(Article de Johanne Roy, Journal de Québec, 11 déc. 2011)

LES DROITS DE L'HOMME

Quelque 17 % des Québécois de 75 ans et plus, autour de 110 000 aînés, vivent dans une résidence pour retraités.

Il va sans dire que c’est une industrie en pleine expansion qui emploie 15 000 travailleurs.

« Le phénomène est plus populaire au Québec que dans les autres provinces. Certains aînés quittent la maison qu’ils ont habitée pendant 50 ans. C’est un deuil. Tous leurs repères sont à refaire », signale Yves Desjardins, pdg du Regroupement québécois des résidences pour aînés.

 Celui-ci rassemble 600 résidences sur 2 200, au Québec, et 70 000 unités locatives.

« L’adaptation à la vie en résidence demande un certain temps et n’est pas toujours facile. Chez une personne âgée, déménager est le facteur qui a le plus de répercussions sur sa santé », fait remarquer M. Desjardins.

Plusieurs en sont à leur première expérience comme locataire. C’est aussi la première fois qu’ils signent un bail. « Au-delà du gîte, le bail et ses annexes couvrent différents services assortis d’une tarification, selon les résidences », explique M. Desjardins.

Selon ce dernier, les propriétaires de résidences pour aînés sont souvent plus accommodants que dans le marché locatif régulier.

Stress inacceptable

« Les menaces d’éviction à l’endroit de locataires âgés, on décrie cela, c’est inacceptable ! », lance pour sa part le directeur général du Réseau FADOQ, Danis Prud’homme.

M. Prud’homme s’insurge contre toutes mesures qui restreignent les droits des retraités en résidence. « L’aîné perçoit souvent ce logement comme son dernier chez-soi. Toute situation conflictuelle avec le propriétaire ou d’autres locataires cause un stress néfaste à la personne âgée », observe-t-il.

Les plaintes touchant les résidences privées pour retraités ont presque toujours trait à la qualité de vie, note M. Prud’homme.

Parmi les motifs de plaintes, dans une résidence privée, le souper était servi à 16 h 30, à cause du manque de personnel. Faim pas faim, les résidents devaient se présenter à l’heure dite ou se passer de manger, rapporte M. Prud’homme.

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

 Visitez le site du Regroupement québécois des résidences pour aînés (http://www.rqra.qc.ca/) dont le PDG est M. Yves Desjardins. Vous n'y trouverez pas grand chose concernant le bien-être et le confort des Aînés, sauf des préoccupations de « comment retenir son personnel dans une résidence privée pour aînés ». Le reste du site est réservé aux membres propriétaires des résidences privées.


RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?