dimanche, mars 11, 2012

 

SOINS AUX AÎNÉS EN CHSLD : LE RÉSEAU FADOQ VEUT PLUS DE SUIVI ET UNE HARMONISATION DES PRATIQUES


Ci-contre, Jean-Claude Grondin, président du réseau FADOQ, www.fadoq.ca

Au regard des derniers événements relatifs aux soins des aînés en CHSLD, le Réseau FADOQ estime que bien des choses ont été dites et promises, mais se demande quand les résultats se feront sentir. Pour le Réseau FADOQ, le flou artistique qui entoure les procédures de suivi des visites d’appréciation et le manque d’harmonisation des pratiques d’une région à l’autre met en péril la qualité de vie et la sécurité des aînés.
« Grâce aux pressions soutenues des associations de représentation des aînés, comme le Réseau FADOQ, le gouvernement a fait preuve d’une volonté d’améliorer le bien-être des personnes âgées vivant en résidence privée. Il est grand temps que cette démarche soit également mise en œuvre dans les CHSLD, car ce sont particulièrement dans ces lieux que résident les aînés les plus vulnérables », soutient M. Jean-Claude Grondin, président du Réseau FADOQ.
Les visites d’appréciation des CHSLD sont bien conçues en soi puisqu’elles prennent en compte divers aspects qui touchent de près la sécurité et la qualité de vie des aînés. Mais à quoi servent ces visites si un suivi approprié n’est pas mis en place pour rectifier les situations problématiques?
Pour le Réseau FADOQ, il est nécessaire de mettre en place un processus uniforme de suivi et de reddition de comptes à l’ensemble des agences de santé et de services sociaux. Cette harmonisation des pratiques est essentielle, car si dans certaines agences, le processus de suivi est relativement satisfaisant, dans d’autres, le nombre et la qualité des contrôles instaurés sont insuffisants et la responsabilité de cette tâche, pourtant cruciale, semble encore floue. Par le fait même, il est également crucial de nommer, dans chaque agence, une personne responsable du suivi des dossiers et à qui incombera de faire le suivi au ministère de la Santé et des Services sociaux lorsqu’un rapport d’une visite d’appréciation nécessitant des changements et des améliorations lui sera remis. D’autre part, il est également important d’imposer des sanctions aux agences et aux CHSLD qui n’auront pas mis en oeuvre les modifications exigées par les visites d’appréciation dans un délai acceptable afin de montrer le sérieux et l’importance de la démarche d’appréciation.
Ces trois éléments sont essentiels à la protection des droits des résidents des différents CHSLD de la province. Autrement, les efforts pour contrer la maltraitance chez les aînés et pour favoriser la création de milieux de vie dans les centres d’hébergement ne pourront porter les fruits escomptés.
Le Réseau FADOQ demeure à l’affût des dossiers et des événements qui concernent les aînés et entend faire valoir leurs droits lors du dépôt du prochain budget provincial, mais également dans le cadre d’une éventuelle campagne électorale.
RD

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?