vendredi, juin 29, 2012

 

Fraudes chez les aînés : risques accrus

Article de Denise Proulx, Journal de Québec, 16 juin 2012

Les fraudes financières des Norbourg, Earl Jones et Carole Morinville ne sont que la pointe de l'iceberg. Les plaintes pour fraudes contre les aînés sont en nette progression depuis une décennie.

Plus de 150 000 personnes âgées, soit 10 % à 15 % des aînés du Québec, auraient été victimes d'une fraude au cours des dernières années. Près de 60 % des abus dénoncés par les aînés sont d'ordre financier.

« Les fraudeurs inventent toutes sortes  de scénarios pour voler davantage de personnes. Surtout avec la technologie, c'est encore plus facile maintenant », a fait savoir le président du Réseau FADOQ, Danis Prud'homme.

Le phénomène n'est pas exclusif au Québec. Une récente étude de la compagnie d'assurance MetLife indique que les Américains âgés de plus de 60 ans ont perdu 2,9 milliards $ à la suite de fraudes financières en 2010, une hausse de 12 % depuis 2008.

SENSIBILISATION

La FADOQ, en collaboration avec la Sûreté du Québec et le Centre de santé et de services sociaux Cavendish, a créé le programme Aînés-Avisés, afin de sensibiliser les gens contre les fraudes financières.

Un peu plus de 17 000 conférences ont été présentées dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées autonomes.

« Cela a contribué à rendre la dénonciation moins tabou », a ajouté M. Prud'homme.

Par contre, 80 % des cas ne sont jamais signalés ou détectés, a affirmé le Réseau québécoise pour contrer les abus envers les personnes âgées. Ce pourcentage élevé pourrait s'expliquer par le fait que les aînés abusés connaissent leur agresseur dans deux cas sur trois.

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?