lundi, août 27, 2012

 

Pauline Marois, un atout majeur pour les Québécois ?


Le Québec est en pleine période électorale jusqu'au jour du vote prévu le 4 septembre 2012. Allons-nous sortir gagnants de cette confrontation?

Pour les Seniors et Aînés du Québec, il semble que la plupart vont voter, avec raison d'ailleurs, pour la réélection du PLQ. D'autres, plus audacieux, choisiront la CAQ, avec un M. Legault qui a envie de faire sauter la baraque au Québec. Cependant, le programme électoral de la CAQ, même s'il apparaît révolutionnaire et brasse-camarade, demeure une meilleure alternative que celui du PQ de Mme Marois, face à son option de la souveraineté qui remet tout en question (c'est-à-dire notre appartenance au Canada et les conséquences qui en découleraient).

Quant à Mme Marois, chef du Parti Québécois, présumée future Premier Ministre d'un Gouvernement minoritaire par certains sondages, on est en droit de s'interroger sérieusement sur un tel choix. Que peut-elle apporter de neuf aux Seniors du Québec et au reste de la population? D'abord et surtout son option en faveur de la Souveraineté, qu'elle véhicule depuis le début de la campagne, qui est loin de faire l'unanimité chez les Québécois en général. En effet, seuls 33 % des Québécois sont favorables à cette option qui, non seulement va créer des remous au sein de l'économie québécoise, mais va aussi redémarrer les querelles Québec - Ottawa, déstabilisant ainsi nos institutions démocratiques. Si elle gagne l'élection, il est certain que cette grande dame, poussée par les purs et les durs de son Parti, va nous le mettre rapidement sous le nez son référendum. Et les conséquences socio-économiques ne vont pas tarder à se faire sentir à l'échelle du Québec.   

Pour se faire une idée exacte avant d'aller voter, je suggère aux lecteurs de ce blogue de faire le tour de la carrière de cette femme politicienne en se rendant à l'adresse suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pauline_Marois


COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

On ne voit pas chez Madame Marois l'image d'une « bonne gestionnaire » qui a fait le bilan de ses propres erreurs et de ses bons coups, en vue de gouverner le Québec, avec sérénité et grandeur, pour le plus grand bien de ses concitoyens.

Nous avons, devant nous, une image publicitaire fabriquée de toutes pièces, une comédienne de talent, avec une langue de bois à toute épreuve, fruit d'une expérience de politicienne très aguerrie. Elle se contredit, se dédit et trébuche sur les questions franches et limpides posées par les journalistes. En bref, elle verse allégrement dans le populisme et l'opportunisme politique. Rien de très rassurant pour nous, Québécois de souche, encore moins pour la population anglophone (de souche aussi) et allophone du Québec, (20 % de la population). Pouvons-nous lui faire confiance et lui confier les rênes du Pouvoir ?

Posons-nous la question suivante : allons-nous sortir gagnants, tous et chacun d'entre nous, en élisant l'équipe du Parti Québécois ? 

Cette lubie de la souveraineté, cette constante référence à vouloir faire du Québec un pays souverain, a déjà été tranchée à plus d'une reprise. Nous avons déjà un pays, le Canada et en plus, nous en sommes un des peuples fondateurs ; rien au monde ne devrait nous priver de nos droits de citoyens. Nous sommes chez nous au CANADA, c'est clair, ça !

Quant à nous, les retraités de la Révolution Tranquille, qui avons construit le Québec d'hier jusqu'à aujourd'hui, il est impératif d'aller voter et de faire valoir nos droits et de préserver nos acquis et actifs (citoyenneté canadienne, enfants et petits-enfants, parenté et amis, biens personnels, retraite, placements, niveau de vie, etc.). C'est la paix sociale qui est en jeu.

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?