mardi, septembre 25, 2012

 

Dominique Michel, un ange de 80 ans


Notre grande comique Dominique Michel célèbre aujourd’hui son 80e anniversaire de naissance. Elle le fera intimement entourée d’amis, simplement heureuse d’être encore parmi nous. Elle qui a ­récemment combattu un cancer du côlon.

****************************************
« Je vis au jour le jour », dit tout haut DODO
****************************************
(Article d'Agnès Gaudet, Journal de Québec, 24 sept. 2012)

La petite Sylvestre célèbre aujourd’hui ses 80 ans en savourant les petits bonheurs au quotidien. Il y a quelques semaines, à l’aube de son anniversaire, elle a offert aux ­Québécois toutes ses archives personnelles, un formidable héritage professionnel. Dix questions à Dominique Michel.

Avoir 80 ans, est-ce une bénédiction ou une fatalité ?
Je ne sais pas (rires). En tout cas, je suis contente de m’être rendue jusque-là.

Quel sentiment vous anime en songeant au passé. Au futur ?
J’ai eu beaucoup de plaisir à faire mon métier, à travailler. J’ai adoré ça. J’ai été super heureuse. Je ne regrette rien. La seule chose qui m’a arrêtée, c’est la maladie.

Reste-t-il de grands rêves à réaliser ?
Des projets, je n’en ai pas du tout, sauf celui d’aller au soleil cet hiver. Je vis au jour le jour. La seule chose qui me tient vraiment à cœur, c’est d’amasser beaucoup d’argent pour la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, en vue de la construction d’un centre de cancérologie où seront traités tous les cancers. En ce moment, on a peut-être 19 000 cas et... 22 chaises. Pour l’avoir vécu, je connais l’angoisse des gens et je veux aider.

Aviez-vous imaginé que vos 80 ans seraient liés à cette cause humanitaire ?
Je n’aurais jamais pensé ça. Quand on est en bonne santé, c’est acquis. Rien ne peut nous arriver. On se dit qu’on va finir par mourir un jour, sans trop réfléchir. Mais si on te disait : « Dans deux jours, c’est ton tour... »

Quels sont vos petits bonheurs au quotidien ?
Il y a eu tellement de choses à la télévision : les Olympiques, la commission Charbonneau, les élections. J’ai regardé tout ça jusqu’à la dernière minute et je ne me suis pas couchée. J’aime beaucoup ­lire aussi. Je prends le temps de lire et de vivre. Je marche, chose que je n’avais pas le temps de faire avant. C’est formidable. Je ne m’ennuie jamais. Je suis une enfant unique, habituée toute petite à jouer seule.

Avez-vous des regrets d’avoir trop travaillé au détriment du vécu ?
J’ai vécu beaucoup beaucoup (rires).

Est-ce vrai que, malgré l’âge, on reste toujours les mêmes en dedans ?
Absolument. Je pense comme lorsque j’avais 30 ans. Je ne me pose pas de questions. Et puis, je suis juste contente d’être là. Point. Parce que... ce n’était pas sûr.

On dit aussi que vous êtes amoureuse, à 80 ans ?
Je ne parle pas de ça. J’ai vu un documentaire à la télé où les gens disaient qu’ils avaient des relations sexuelles à 90 ans. Faut pas se décourager ! Le pays va bien.

Avec qui allez-vous célébrer votre fête ?
Avec ma voisine et amie. On ne sera pas nombreux. Que des amis intimes. Ce sera super agréable. On va rire. De grandes fêtes, j’en ai eu plein à Juste pour rire. Et puis, lors des grandes fêtes, on n’a pas le temps de voir tout le monde.

Est-ce qu’on vous verra quelque part prochainement ?
Je fais quelques émissions de télé (Deux filles le matin aujourd’hui), mais rien d’autre. J’ai eu toute une vie et j’ai donné tout ce que j’avais aux Archives du Québec, à la fin du mois d’août : environ 75 albums, tous mes trophées, un camion de boîtes de photos — de moi enfant avec mes parents, de mes débuts, du Beu qui rit, de Moi et l’autre, plein d’émissions de télé. Un grand ménage. Qui aurait pris ça, avec les petits appartements d’aujourd’hui.

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Un exemple de simplicité et de réussite. La plupart d'entre nous l'avons connu à un moment donné de sa brillante carrière, soit au cours d'un Bye Bye, une émission de télévision, en spectacle, comme comédienne ou chanteuse, etc. Longue vie à cette charmante dame!

RD




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?