dimanche, octobre 28, 2012

 

Projet de retraite : devenir entrepreneur


Des retraités entreprenants


Une fois après avoir mis un terme à leur première carrière, certains retraités décident de devenir leur propre patron et de démarrer leur propre entreprise plutôt que de passer du temps sur la plage. Est-ce votre cas ?

(Article de Denise Proulx,  Agence QMI - Journal de Montréal, 15 octobre 2012)

Les retraités sont à l'origine de la création de 30 % des nouvelles entreprises en Amérique du Nord. En pleine force d'action, confortés par leur expérience de vie, ils se sentent capables de se lancer dans une seconde carrière.

« C'est une évolution qui leur apparaît comme allant de soi. Tant qu'à faire autre chose, ils sont plusieurs à vouloir réaliser le vieux rêve d'être patron », précise Claude Chapedelaine, consultant entrepreneurial depuis 7 ans et professeur aux HEC de Montréal. Par contre, s'empresse-t-il d'ajouter, il y a tout un univers entre rêver de créer sa propre entreprise et atteindre son but.

En fait, s'il ne se donne pas les moyens de sa réussite, le retraité risque bien des déceptions. Statistiquement, neuf rêves sur dix échouent. « Un nouvel entrepreneur a besoin d'encadrement. Cette ambition lui demande des ajustements dans ses habitudes de vie. Il doit redéfinir sa propre structure à partir de zéro », suggère l'expert.

DÉFINIR SA NOUVELLE VIE 

Combien de temps veut-il consacrer au démarrage de son projet? Trois ans, cinq ans, à travailler entre 65 et 80 heures par semaine? « Avant de se lancer, il doit comprendre les enjeux d'investissement que cela implique. Il devra enlever ses belles pantoufles et marcher dans la gravelle », enchaîne Claude Chapedelaine. Financièrement, le retraité est dans l'obligation d'évaluer, ses capacités. Combien va-t-il investir dans son entreprise, de quelles sources? « Cela ne veut pas dire que c'est infranchissable. C'est un mécanisme pour définir ses limites et s'ancrer dans la réalité », rappelle l'enseignant des HEC.

S'INFORMER ET ÉVALUER 

Le retraité doit donc se doter d'un système de collecte d'informations à la hauteur du marché dans lequel il veut faire sa marque. Pour cela, ça lui prend un plan d'affaires arrimé avec une opportunité et une innovation qui lui permettra de faire de l'argent. Le retraité doit ainsi cibler sa capacité à supporter les risques financiers calculés et non calculés. « Une personne ne peut être entrepreneur si elle perd le sommeil en songeant aux risques qu'elle prend. Il faut être confortable avec cela, c'est ce qui permet d'avancer. »

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

 Il est assez évident que la personne qui arrive à la retraite doit repenser les orientations de sa vie. Si cette personne a été un homme ou une femme d'affaires de longue main, c'est à la passation des pouvoirs qu'il faut s'atteler. Ce qui n'empêche pas l'ex-grand patron d'avoir toujours son mot à dire dans les opérations de son entreprise.

Quant à démarrer une nouvelle entreprise en arrivant à la retraite, il faut être très prudent dans ses engagements financiers ou personnels. D'abord, la santé est-elle au rendez-vous et pour combien de temps? L'ambition et l'engagement de la personne au quotidien sont des données fondamentales dans un projet de démarrage d'une entreprise. Allez-vous avoir assez d'énergie, suffisamment longtemps, pour réaliser vos rêves et surtout, répondre aux exigences du marché, comme le dit ouvertement l'article ci-dessus ?

Avec l'âge, les motivations dans la vie changent. Si bâtir une entreprise à la retraite est une forme de loisir de nature occupationnelle, avec des risques financiers bien encadrés et du support ou des auxiliaires pour effectuer le gros du travail au quotidien, vous avez des chances de réussir. Et encore là, pour combien de temps ?

Dans le fond, il y a un temps dans la vie pour réaliser ses ambitions personnelles et une autre période où il est nécessaire de décrocher et de profiter des jours que l'on a encore devant soi. C'est la sagesse qui doit primer et non l'accumulation de la richesse. N'oubliez pas que l'État vous attend en bout de piste ; il est particulièrement gourmand en ce qui a trait aux successions. C'est un pensez-y bien!

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?