samedi, mars 02, 2013

 

Résidences pour aînés : sécurité accrue au Québec



Article de Johanne Roy, Journal de Québec, 27 février 2013


Le nouveau règlement sur le processus de certification des quelque 2000 résidences privées pour aînés, au Québec, entrera en vigueur le 13 mars prochain. 





NOUVEAU RÈGLEMENT



Le nouveau règlement qui vise à resserrer les critères de certification des quelque 2000 résidences privées pour aînés au Québec entrera en vigueur le 13 mars.

À peine le ministre Réjean Hébert en avait-il fait l’annonce, mercredi, que les propriétaires de résidences privées pour aînés ont demandé au gouvernement de surseoir à l’application de ce règlement.

«Nos suggestions n’ont jamais été retenues. Le gouvernement a adopté un règlement mal ficelé comportant un grand nombre de lacunes», a fustigé le pdg du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), Yves Desjardins.

Une résidence sur quatre éprouve des difficultés financières. Trois ont fermé leurs portes en région au cours des deux dernières semaines et d’autres fermetures sont à prévoir, selon M. Desjardins.
«Ces résidences vendent de la sécurité aux aînés. Il faut s’assurer qu’elle soit au rendez-vous. Dans mon propre comté, on a enlevé la certification à une résidence non conforme, où le personnel avait raté les deux exercices de feu», a répliqué le ministre de la Santé.

Mesures transitoires

Des mesures transitoires sont prévues, surtout pour les petites résidences, afin d’assurer la mise en place progressive de certaines dispositions du nouveau règlement.

Celui-ci rend en outre obligatoire la formation de tous les préposés en matière de réanimation cardiorespiratoire, de secourisme et de déplacement sécuritaire des personnes.
 
Les préposés devront également obtenir des compétences spécifiques selon la catégorie de résidence pour aînés autonomes ou semi-autonomes.

Pour ce faire, Emploi-Québec accordera une aide financière de 6,5 millions $, sur trois ans, pour le rehaussement des compétences du personnel travaillant dans les résidences privées pour aînés.

Le ministère de la Santé versera une somme additionnelle de 9,3 millions $, sur trois ans, aux mêmes fins.

Nouveau bail

Ce nouveau règlement rend de plus obligatoire la signature d’un bail par le résident. Les services et les prix devront être maintenus pour la durée du bail afin d’éviter la surfacturation.

Selon Yves Desjardins, les propriétaires de résidences devront hausser les loyers afin d’absorber les coûts inhérents à toutes ces nouvelles mesures.

«Je ne crois pas que les loyers vont augmenter, car le marché commence à être saturé», a signalé, à ce propos, le ministre Hébert.

Judith Gagnon, de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, s’est dit très favorable à ce nouveau règlement. «C’est une démarche essentielle pour la sécurité des aînés. C’est un pas vers la dignité de ces personnes souvent vulnérables », a réagi Mme Gagnon.

La certification sera valide pour trois ans.

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Enfin, le Gouvernement bouge à ce chapitre. C'était le temps. Avec la vague de Baby-boomers qui vont apparaître dans le décor dès cette année, c'est une véritable révolution par rapport à ce qui se faisait auparavant. C'est un grand pas en avant, en faveur de nos aînés. Bravo!

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?