vendredi, novembre 08, 2013

 

Soins à domicile : une facture de 4,4 milliards $



(Article de Régys Caron, Journal de Québec, Agence QMI, 6 nov. 2013)

Le régime de soins à domicile proposé par le gouvernement Marois pourrait coûter 4,4 milliards$ par année.

Le montant de cette facture devrait être majoré de 30% si on y inclut les coûts liés aux transports, infrastructures, évaluations et à la coordination a prévenu, mardi, le président de la Fédération des résidences pour aînés, M. Luc Maurice. Il pourrait être majoré encore davantage puisque M. Maurice n'a pris en compte que des 200 000 personnes ayant besoin de plus de soins sur les quelque 725 000 en perte d'autonomie.

L'État aurait besoin de 111 000 employés à temps complet pour faire le travail, à un salaire moyen de 40 000$ par année, a exposé M. Maurice, lorsqu'il a comparu devant la commission parlementaire qui étudie la création d'un régime d'assurance autonomie visant à accroître les soins à domicile. L'État dépense déjà un milliard $ par année pour les soins à domicile.

L'assurance autonomie ajouterait 3,4 milliards à cette facture, prévoit Luc Maurice.

Analyse contestée

L'analyse de M. Maurice «ne tient pas la route», a réagi Ariane Lareau, attachée de presse du ministre de la Santé, Réjean Hébert. «Ils estiment qu'on va couvrir 100% de la facture [...] L'assurance autonomie va couvrir entre 30% et 40% des coûts.» Québec compte sur la contribution des bénéficiaires et des proches aidants, sous forme de soins, pour payer le solde de la facture.

L'État couvre actuellement 15 % de la facture des soins à domicile, et le gouvernement entend augmenter progressivement les dépenses à ce chapitre pour atteindre 500 millions$ de plus par année, à compter de 2017-2018. Ce régime d'assurance autonomie consistera à maintenir les aînés à domicile le plus longtemps possible, sachant que les soins offerts en CHSLD sont plus onéreux.

Impôts

Par la suite, l'État aura besoin de prélever une partie du financement nécessaire dans les poches des contribuables. «Il va falloir ajouter de 90 à 150 millions par année pour couvrir le vieillissement de la population. Mais il faudrait en ajouter le double si on n'a pas l'assurance autonomie», a prévenu le ministre Hébert, qui refuse de parler d'une augmentation d'impôt.

«La Sun Life estimait l'an dernier entre 2000$ et 5000$ ce que ça coûte par personne pour des services de soins à domicile. Il faut se rappeler qu'en 2027-2028, l'assurance autonomie va permettre à l'État québécois d'économiser 1,5 milliard de dollars $ par année», a dit M. Hébert.

Les libéraux demandent au gouvernement de dire combien un tel projet va coûter aux contribuables. «Ça va nous déterminer combien de points d'impôt de plus pour payer ça», a affirmé le chef de l'opposition, Jean-Marc Fournier.

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

La France est en avance sur nous concernant cette question de la garde à domicile des aînés. Peut-être devrait-on s'inspirer de d'autres pays, y compris les pays scandinaves pour s'approprier leurs meilleures recettes? De toute façon, la marche du temps se poursuit et les besoins vont croître de façon pyramidale. Alors, dépêchons-nous ! C'est notre monde à nous, « les Québécoises et les Québécois », (comme dirait Mme Marois, PM minoritaire et proche des élections) qui vont vivre cette absence de soins appropriés.

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?