mercredi, avril 16, 2014

 

Choisir une résidence pour retraités : 10 éléments à considérer



Quitter sa maison ou son logement pour s'installer dans une résidence pour retraités représente tout un changement pour la plupart des gens. Il n'est pas étonnant que beaucoup d'aînés attendent le plus longtemps possible avant de faire le saut.


 
 CHARTWELL VILLA SAGUENAY


« L'élément déclencheur est souvent une chute, une blessure, des craintes (pour sa sécurité) ou la perte d'un conjoint », explique Maxime Camerlain, vice-président Marketing de Chartwell, l'un des plus importants propriétaires de résidences pour aînés au pays.

En fait, il vient un temps où notre monde se rétrécit : on sort moins, on voit moins de monde et on a moins de contact avec l'extérieur. C'est souvent le signe qu'il est temps de changer son environnement et de déménager dans une résidence pour retraités. « Souvent, les gens ne réalisent pas à quel point ils gagneraient à vivre en résidence », note M. Vincent Fauteux, directeur général aux résidences Le Renaissance.

Comment choisir la résidence qui convient, l'endroit où l'on sera heureux pour les années à venir? Tout commence par une bonne évaluation de ses besoins actuels et futurs.

Pour vous aider à faire le bon choix, pour vous ou un proche, voici une liste de 10 éléments à prendre en considération avant de signe son bail.

1. RÉSIDENCE PRIVÉE OU CHSLD?

Il est important de faire la distinction entre résidences privées et centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD). Ceux-ci conviennent à une clientèle dont l'état de santé requiert des soins plus lourds.

Quant aux résidences privées, il y en a de tous les types. Certains n'offrent aucun service de santé, tandis que d'autres mettent à la disposition de leurs résidents une gamme complète de soins de santé. La taille des résidences varie de la petite maison de retraite qui ne compte que quelques résidents, aux plus grandes qui accueillent des centaines.

2. AUTONOME OU NON ?

De nombreux aînés conservent leur autonomie pendant longtemps tandis que d'autres ont besoin de soutien plus tôt. Dans certains cas, la perte d'autonomie est assez grande pour justifier un encadrement constant. Le réseau privé de résidences pour personnes âgées propose différentes formules qui conviennent à toutes les situations.

Aujourd'hui, la formule qui a la cote est celle de la résidence « évolutive ». Il s'agit en fait d'une résidence où l'on peut vivre de façon autonome aussi longtemps que l'on peut vivre de façon autonome aussi longtemps que l'on peut. Puis, quand notre autonomie diminue, les services sont accessibles sur place et évoluent en fonction des besoins. Par exemple, une infirmière ou une aide peut visiter régulièrement une personne en perte d'autonomie dans son appartement. Elle a donc accès aux soins sans avoir à quitter son environnement.

Finalement, quand cela n'est plus possible, la résidente peut être déplacée dans une autre section de la résidence, où elle peut recevoir des soins et une attention constante.

La formule évolutive permet aux gens de rester au même endroit. Ils évitent ainsi d'être déracinés une nouvelle fois et d'être éloignés de leurs amis.

3. VOUS ÊTES EN COUPLE ?

Si vous avez la chance d'avoir votre conjoint au moment de déménager dans une résidence pour retraités, il est essentiel de réaliser que votre état de santé peut évoluer tres différemment l'un et l'autre. Choisir une résidence évolutive évite d'avoir à se séparer de son conjoint pour des raisons de santé. Imaginez devoir vous séparer de la personne qui partage votre vie depuis tant d'années, à cette étape importante de votre vie...

4. L'EMPLACEMENT

Habitez-vous le même quartier depuis des années ? Il est probable que vous souhaitez y demeure, même en déménageant dans une résidence pour retraités. Après tout, l'adaptation es déjà assez grande; pourquoi en rajouter en optant pour une résidence située dans une autre ville ?

Bien sûr, il est possible que ce déménagement ne cause aucun souci. Il peut même être souhaitable, s'il vous rapproche de la famille ou de gens qui peuvent s'occuper de vous. Par ailleurs, il peut être impossible de trouver une place à proximité de votre lieu de résidence, si le taux d'inoccupation est très bas. Celui-ci atteignait en moyenne 8,7 % au Québec, en février 2013, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Le taux d'inoccupation varie grandement d'un grand centre urbain à l'autre, précise la SCHL dans un rapport publié l'automne dernier.

Évaluez vos besoins, puis faites l'inventaire des résiences du coin qui correspondent à ce que vous recherchez. Gardez confiance : la plupart des gens réussisent à se loger à proximité de l'endroit où ils habitaient auparavant.

5. L'ENVIRONNEMENT

« Quand on emménage dans une résidence pour retraités, on recomment souvent à vivre », note Eddy Savoie, fondateur des Résidences Soleil.

Parcourez le quatier pour voir s'il vous convient, si vous pouvez vous y promener en toute sécurité. Idéalement, il faut pouvoir profiter de la beauté des alentours en toute sécurité.

Selon Luc Lepage, vice-président de Réseau Sélection, il faut vérifier « le voisinage immédiat et si l'environnement permet de se faire des amis, de bien dormir ».

6. L'ESPACE

En déménageant dans une résidence pour retraités, il faut souvent s'habituer à vivre dans un logement plus petit, ce qui peut être un choc. Il faut notamment renoncer à s'entourer de bien des objets que l'on aimait.

Évaluer bien l'espace dont vous aurez besoin, parce que la grandeur de l'appartement aura un grand impact sur le prix. L'un des avantages de vivre en résidence, c'est qu'on peut se simplifier la vie, se débarrasser de bien des tracas quotidiens, comme l'entretien de la cour, le pelletage... et le ménage. Un appartement plus petit sera plus facile à entretenir et, quand vous aurez décidé de confier la tâche à quelqu'un d'autre, il vous en coûtera moins cher.

7.  LES SERVICES

Il y a deux types de services à considérer : ceux qui sont offerts dans l'édifice ou dans le voisinage, comme une pharmacie, une épicerie, etc. Puis, il y a les services comme les soins de santé, l'aide au ménage, les repas, etc.

Si vous optez pour une résidence plus grande, il est possible que certains commences soient accessibles directement sur place. Que ce soit une petite épicerie ou une pharmacie, l'accessiblité de ces commerces peut être bien utile, surtout par mauvais temps ou quand notre état de santé ralentit nos mouvements. Dans le cas d'une résidence plus petite, il est important d'avoir un accès facile à des commerces de proximité ou de pouvoir compter sur un service de navette ou l'aide d'amis ou de membres de sa famille. Dans bien des communatés moins populeuses, les résidences ne donnent pas accès à des services sur place, mais le soutien est disponible.

Quant aux soins de santé, ils vont de l'aide à l'administration de médicaments jusqu'aux services spécialistes. Certaines entreprises se font un point d'honneur d'offrir à leurs résidents un accès à des médecins et des spécialistes à même les locaux de la résidence.

Dans tous les cas, évaluez vos besoins en pensant aux prochaines années : vous êtes entièrement autonome maintenant, mais le serez-vous encore dans cinq ou dix ans ?

8. LES ACTIVITÉS

Si le bingo est un incontournable des résidences pour retraités, l'offre d'activités s'est beaucoup diversifiée depuis quelques années. Certaines résidences proposent des salles d'activité physique, une piscine, une allée de quilles, une salle de cinéma, etc. Sans oublier la programmation d'activité de groupe, comme les sorties dans les musées ou même dans des centres commerciaux populaires.

Bien sûr, chaque résident ne sera pas nécessairement tenté par toutes les activités. Mais, au moment d'évaluer les activités offertes par une résidence ou une autre, il faut comprendre qu'un nouveau résient peut s'intéresser à un loisir contre toute attente, une fois sur place. Par exemple, si le billard ne vous a jamais intéressé, vous y trouverez peut-être un grand intérêt si ce jeu devient une occasion de passer du temps entre amis.

Rappelez-vous : le mode de vie en résidence est souvent très différent de celui que nous avions auparavant et les activités qui nous intéressent peuvent surprendre.

9. LA COMMUNAUTÉ

« Une résidence, ce n'est pas juste un logement, c'est aussi une communauté, un milieu de vie », dit Marco Guerrera, responsable du programme Qualité Logi-être de la FADOQ qui évalue les résidences pour retraités.

Il est donc important de trouver un endroit où l'on se sent bien, avec des gens qui nous ressemblent. Évidemment, il peut être difficile de se faire une idée en visitant rapidement un endroit. C'est pourquoi il est recommandé d'essayer de passer un peu de temps sur place. Si possible, participez à une activité, pour voir si vous vous sentez à l'aise dans cette communauté de retraités.

10. L'ASPECT FINANCIER

La capacité financière d'une personne à la retraite est normalement plus faible que durant sa vie active. Avant de choisir une résidence, il est essentiel de penser à long terme : peut-être avez-vous les moyens d'habiter une résidence luxueuse, mais aurez-vous les moyens quand vous aurez aussi à payer pour des services particuliers, comme des soins de santé ? Si vous avez mal calculé, vous pourriez devoir déménager dans une autre résidence, ce qui signifie dire adieu à vos amis et vous habituer à un nouvel environnement.

Combien coûte une chambre ou un appartement ? Les prix varient beaucoup, selon la région, la grandeur de l'appartement et la résidence elle-même.

Attendez-vous à payer en moyenne de 1 000 $ à 2 500 $ par mois, sans les repas. Le loyer sera un peu moins élevé pour une chambre plus modeste. Quant aux services, plusieurs formules existent, souvent dans la même résidence. On peut ainsi payer pour des services « complets » ou « à la carte », explique Yves Desjardins, président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), une association de résidences privées. Les services à la carte peuvent comprendre la buanderie, le ménage, l'alimentation, des services de proximité, de transports et des loisirs.

Si vos ressources sont insuffisantes, vous pourriez bénéficier d'une aide gouvernementale. Par ailleurs, de nombreux résidents peuvent demander le « crédit d'impôt pour maintien à domicile des aînés ». Informez-vous auprès des administrateurs de la résidence.

5 CONSEILS POUR BIEN CHOISIR

1. MAGASINEZ

Évitez de signer un bail trop rapidement, sans avoir visité plusieurs résidences. Prenez le temps de comparer les services offerts.

2. ESSAYEZ AVANT D'ACHETER

À peu près toutes les résidences permettent aux résidents potentiels de passer un peu de temps sur place, de goûter la nourriture et même de participer à une activité. Profitez-en pour évaluer l'atmosphère qui règne dans la résidence.

3. INFORMEZ-VOUS

Parlez à des locataires actuels des résidences que vous habitez, informez-vous aux alentourssur la réputation de la place. Consultez le bottin Logi-être de la FADOQ.

4. FAITES-VOUS AIDER

Vous pouvez faire appel à des entreprises qui aident les aînés à dénicher une résidence qui aident les aînés à dénicher une résidence qui répond à leurs besoins. Comme les courtiers immobiliers, ces « courtiers en résidences pour retraités » ne vous coûtent rien ; c'est la résidence choisie qui verse une commission.

5. L'ERREUR À NE PAS COMMETTRE

« Placer quelqu'un, c'est la pire des choses qu'on peut faire ! », dit Marco Guerrera, de la FADOQ. Si vous cherchez une résidence pour un proche, rappelez-vous que ce n'est pas vous qui allez y habiter. « Le danger, ajoute Yves Desjardins, du RQRA, c'est quand les enfants choisissent  en fonction de leurs besoins, de leurs critères. Il faut s'assurer de combler les besoins de la personne et non ceux des enfants. » Dans la mesure du possible, amenez votre parent à la résidence pour qu'il puisse se faire une opinion par lui-même.

Source : Journal Les Affaires, 2014

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

Voici un cheminement général mais incontournable pour la personne retraitée qui veut ou doit quitter son domicile pour se trouver un logement dans une résidence pour retraités.

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?