vendredi, juin 27, 2014

 

Budget Leitao : Gains mitigés pour les aînés

Article de Lise Millette, Agence QMI, 5 juin 2014

Gains mitigés pour les aînés

Danis Prud’homme, directeur général de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ)

Malgré quelques mesures intéressantes, notamment au chapitre de l'activité physique, les personnes âgées n'ont pas l'impression de trouver leur compte dans le budget du ministre des Finances, Carlos Leitao.

Pour certains groupes, l'exercice économique pointe même vers des reculs importants. «On augmente le crédit d'impôt aux travailleurs expérimentés, mais d'un autre, on enlève le fractionnement des revenus pour les 60 à 64 ans», a commenté Danis Prud'homme, directeur général de la Fédération de l'âge d'or du Québec (FADOQ).

«C'est un irritant, dont on n'avait pas entendu parler», a affirmé pour sa part Pierre-Paul Côté, président de l'Association des retraités de l'éducation et des autres services publics (AREQ), qui précise que certains travailleurs ne peuvent demeurer en emploi jusqu'à leur 65e anniversaire.

C'est sans compter que plusieurs entreprises ne tiennent pas forcément à garder leurs travailleurs âgés.
«Il manque tout le côté de sensibilisation aux entreprises. Il n'est pas rare de voir des incitatifs pour pousser à la retraite des personnes au sommet de l'échelle salariale, pour les remplacer par des jeunes qui coûtent moins cher», a souligné le président de l'AREQ.

La santé: poids ou défi?

«Ce ne sont pas seulement les "vieux" qui coûtent cher en santé! Il y a d'autres dépenses à considérer», a insisté Danis Prud'homme, de la FADOQ.

«On est encore dans la mire des préjugés, pourtant, les études démontrent que ce qui fait gonfler la facture, ce sont notamment le salaire des médecins, le coût des médicaments et les développements technologiques», a commenté pour sa part M.Côté, de l'AREQ.

Pierre Blain, directeur général du Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU), croit pour sa part que limiter l'embauche pourrait miner le développement de services essentiels au réseau de la santé. Il se dit notamment déçu du report, à plus tard, de l'assurance-autonomie et de l'absence d'améliorations des services de maintien à domicile. 

Des mesures qui apportent de l'oxygène


Le crédit d'impôt pour l'activité physique et des budgets accrus pour les municipalités amies des aînés figurent parmi les avancées du budget Leitao.

«Il est évident que le vieillissement apportera une pression sur la santé, ce pour quoi il faut compenser par autre chose, comme la prévention et c'est une responsabilité de société de faire en sorte de garder la forme», a reconnu Pierre Blain, du RPCU.

Pour sa part, l'AREQ se montre nettement plus critique sur ce dernier point. «On serait tenté de croire que pour le gouvernement libéral, le soutien aux personnes aînées se résume à un encouragement à jouer aux quilles. C'est un peu insultant», a dénoncé le président, Pierre-Paul Côté qui aurait aussi souhaité des mesures pour les proches aidants.

En revanche, le Regroupement provincial des comités des usagers préfère la voie de l'optimisme. «Développer et maintenir un réseau social sont des éléments extrêmement importants pour les personnes âgées. Pour vieillir en santé, il faut garder des intérêts. Nos aînés, même après avoir quitté le marché du travail, demeurent actifs et engagés. Les mesures qui encouragent cette action doivent être soulignées», a conclu M. Blain.

 RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?