jeudi, novembre 13, 2014

 

L’hypothèque inversée CHIP, avantages et inconvénients


L’hypothèque inversée CHIP, avantages et inconvénients

Article de Ronald McKenzie, Le Bel Âge, 12 novembre 2014


En dépit des critiques qu’elle essuie, l'hypothèque inversée CHIP attire certains consommateurs. Mais en quoi consiste donc ce produit financier un peu particulier et que certains experts jugent parmi les plus onéreux sur le marché? Avantages et inconvénients!


Pour acquérir une propriété, vous avez contracté une hypothèque que vous avez dû rembourser année après année. Au fil du temps, cette dette a diminué. À l’inverse, l’hypothèque inversée offre aux personnes de 55 ans et plus d’obtenir, selon certains critères d’admissibilité, un prêt équivalent à 10% à 50% de la valeur nette de leur propriété. Ainsi, si la valeur nette de votre maison est de 250 000$, vous pourriez obtenir un prêt variant de 25 000$ à 125 000$ (si vous vous qualifiez pour le taux d’emprunt maximal).

L’argent vous est versé d’un coup ou par tranches périodiques, à votre choix. L’argument publicitaire du programme de revenu résidentiel CHIP, le seul fournisseur d’hypothèques inversées au pays: aucun paiement ou remboursement à faire avant la vente de la propriété ou le décès du propriétaire.

Le hic, c’est que cette dette augmente d’année en année, au fil des intérêts composés, et pourrait même, dans certains cas et selon les aléas du marché immobilier, dépasser la valeur marchande de la maison le jour où vous la vendrez ou à votre décès… Le programme prévoit alors que ni le propriétaire ni la succession ne seront tenus de payer davantage que la valeur marchande de la propriété, mais la dette accumulée pourrait être assez importante pour qu’il ne reste rien pour vous ou pour vos héritiers.

Cela dit, l’Autorité des marchés financiers (AMF) reconnaît que le programme peut comporter certains avantages, mais émet tout de même des mises en garde contre les inconvénients de ce programme.
La publicité du programme dit que la somme avancée n’est pas imposable, qu’elle n’a aucune incidence sur les prestations de Sécurité de la vieillesse ni sur le Supplément de revenu garanti. C’est bien sûr: une hypothèque inversée n’est pas un revenu, c’est une dette! Et celle-ci génère certains inconvénients:

Avant d’emprunter… 

Prenez donc le temps d’analyser le pour et le contre pour vous et vos héritiers. Tenez-vous absolument à conserver votre résidence? N’y a-t-il pas d’autres solutions possibles pour vous? Peut-être pouvez- vous obtenir auprès de votre institution financière une marge de crédit hypothécaire à moindre coût et à modalités de paiement qui vous conviennent davantage.



Cet article est tiré du hors-série Bel Âge: Guide du passage à la retraite 2014-2015.

 RD




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?