samedi, novembre 28, 2015

 

Les résidences pour les personnes âgées de plus en plus dispendieuses au Québec

Article de Jean-Sébastien Marsan, QMI, Journal de Québec, 26 novembre 2015

 Afficher l'image d'origine


La plus élémentaire prudence, en gestion des finances personnelles, veut que l’on ne consacre pas plus du tiers de ses revenus au loyer. Or les résidences de personnes âgées, avec des loyers pouvant atteindre 2500 $ par mois, empochent la majeure partie des revenus de leurs locataires.

«Une femme seule en résidence avec un revenu de 18 000 $ dédie 88 % de son budget à son logement et à ses services», affirme le Réseau FADOQ (anciennement la Fédération de l’âge d’or du Québec) dans sa plus récente étude sur les résidences.

Le coût moyen d’une «place standard» en résidence, en 2014, était de 1557 $ par mois. Une place avec «soins assidus» atteignait 2656 $ par mois.

À but lucratif

Les résidences privées à but lucratif représentaient 72 % des établissements pour personnes âgées l’an dernier. Étant donné la faible capacité d’accueil du réseau public de la santé, c’est souvent vers ce type de résidence que se tournent les Québécois.

La clientèle, autonome ou semi-autonome, peut bénéficier de repas, de soins infirmiers, d’aide domestique, de loisirs organisés, etc.

Au Québec, le loyer moyen d’une place standard est passé de 1556 $ en 2014 à 1601 $ en 2015, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Le loyer varie considérablement selon la taille des résidences et selon les régions. Les loyers moyens, pour l’ensemble du Québec en 2015, étaient de 1521 $ pour une chambre individuelle, 1296 $ pour un studio, 1606 $ pour un appartement avec une chambre et 2091 $ pour deux chambres.

Et encore, il s’agit des loyers bruts, sans les services. Ces derniers sont facturés à la carte.

Crédit d’impôt

Le crédit d’impôt du gouvernement du Québec pour le maintien à domicile permet de diminuer les frais du loyer. «Pour une place standard en résidence au coût moyen de 1557 $ par mois, le crédit d’impôt pour une personne seule autonome atteint 280,24 $ par mois, soit près de 18 % du loyer et des services », indique l’étude du Réseau FADOQ.

«Toutefois, le coût total du loyer après crédit d’impôt représente 15 321 $ annuellement, une dépense considérable pour un nombre important d’aînés.»

COMMENTAIRE DE PHILOMAGE

À la lecture de ces chiffres, on se rend compte qu'un nombre élevé de personnes âgées ne pourront pas se payer un tel logement, surtout avec services inclus. Donc, un autre cul de sac qui va grandir encore plus avec l'arrivée à ces âges des Baby-boomers semi-autonomes.

Quelle misère, en fin de vie pour un grand nombre d'entre eux !!!

RD



Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?